Bambi : Quelques informations

Il est sorti pour la première fois sur les écrans français le 15 juillet 1947, cinq ans après les Etats-Unis. Il est le premier à ne pas montrer d'humain (de façon visible).

Lors de la réalisation de Bambi, un organisme officiel américain des eaux et forêts offrit aux studios deux faons afin qu'ils servent de modèles aux héros de l'histoire. Ils grandirent pendant la préparation du film.

La logique de la numérotation française est brisée avec ce film. Car en 1947, trois films de la compagnie vont sortir à tour de rôle au cinéma, mais leur ordre de diffusion va être inversé par rapport à celui de production. Ainsi Saludos amigos devrait en théorie porter le numéro 4 car il fut diffusé le 11 février 1947, Bambi cependant conserverait le numéro 5 en sortant le 15 juillet 1947, et Dumbo fermerait la marche en portant le numéro 6, puisqu'il ne fut projeté que le 25 octobre de la même année.

Le film a connu trois doublages français, le premier réalisé en 19451 mais diffusé en salle à partir de 1947, le second en janvier 1979 et le dernier est présent sur toutes les versions vidéos depuis 1993. Le film ne possède aucun doublage québécois, même si persiste une rumeur en évoquant un qui aurait été réalisé durant la guerre.

Bambi a été proposé plusieurs fois en salle en France : le 15 juillet 1947, en décembre 19573, en décembre 19693 et durant les vacances de Pâques 19793.

Résumé

Un beau matin de printemps, la forêt est en émoi : le Petit Prince vient de naître et il s'appelle Bambi. Tous les animaux se réunissent autour de lui pour voir ses premiers pas. Petit à petit, le jeune faon s'éveille à la vie et découvre son futur royaume. Il fait la connaissance d'un drôle de petit lapin Panpan, d'un putois au joli minois Fleur et au détour d'un chemin, il croise son père, le Grand Prince de la forêt...

Analyse de l'oeuvre

Considéré à raison comme l'un des plus grands films et aussi l'un des plus célèbres de Walt Disney, Bambi retrace le passage de l'enfance joviale à l'âge adulte et ses responsabilités. Véritable hymne à la nature, Bambi est une oeuvre magnifique et bouleversante dans un style époustouflant qui n'a jamais perdu de sa superbe au fil du temps.

Le film bénéficie d'une technique parfaite et d'une aura prestigieuse qui ont traversées toutes les générations de spectateurs. Le jeune Bambi fait figure de personnage emblématique de la compagnie à tel point d'ailleurs que jamais personne ne retient sa forme adulte que l'on découvre pourtant à la fin du film. Bambi est un jeune faon éternel dans le coeur du public.

Dernier film prestigieux avant le passage à vide des années 40, Bambi ne parvient certes jamais à atteindre la perfection visuelle irréprochable de Pinocchio, mais il crée toutefois un énorme faussé qualitatif avec Dumbo dont le style épuré et très cartoon détonne encore aujourd'hui. La nature y est superbement détaillée tout en se révélant oppressante. On relève tout au long du film un certaine tension palpable, et plusieurs séquences sont criantes de réalisme. A commencer par la présence totalement invisible mais bien réelle des chasseurs.

On considère très souvent que les humains sont absents du film. Certes, on ne les voit jamais, mais on ressent leur présence et ils sont au coeur même de l'intrigue. A plusieurs reprises, c'est à cause d'eux que de nombreux événements dramatiques ont lieu sous nos yeux. Dont l'un d'eux est aussi cruel qu'il a marqué à jamais tous les enfants du monde.

Bien que sa narration soit au final plutôt lente et souvent oppressante, Bambi comporte aussi de nombreuses séquences joyeuses et attendrissantes. Ainsi les premiers pas du jeune faon font toujours autant sourire, tout comme sa première leçon de patinage aux côtés de l'espiègle Panpan. Simple faire valoir n'ayant pas de consistance particulière à l'écran, Fleur connaît quelques adeptes de son personnage dans le public, mais c'est surtout Féline qui remporte de nombreux suffrages. Espiègle et entreprenante, elle contrebalance immanquablement la personnalité de Bambi.

La nature est au coeur du film, un soin tout particulier à été apporté aux décors que ce soit la forêt, les animaux, le changement de saison ou les grands pâturages. Les animaux bénéficient par ailleurs d'un traitement exceptionnel puisque leur animation a nécessité de longues études anatomiques pour retranscrire avec la plus grande exactitude leurs comportements. Walt Disney a d'ailleurs privilégié la gestuelle des personnages pour raconter l'histoire inspirée du roman de Félix Salten. Tout respire avant tout la tendresse et pas vraiment le comique. Chose que ne saura pas retranscrire du tout Bambi 2 en 2006, qui inverse au contraire la tendance où le comique l'emporte sur la tendresse.

A l'exception de la chanson d'amour entre Féline et Bambi, toutes les autres chansons ne sont pas interprétées par les personnages du film. Elles servent surtout à marquer un moment précis de l'histoire et d'illustrer musicalement ce qui se passe à l'écran. La chanson de la pluie en est le meilleur exemple. La bande sonore est de grande qualité, et accompagne la narration sans réel temps mort. En français, Bambi a connu au moins trois doublages : un premier lors de sa sortie initiale en 1947, un second vraisemblablement en 1978, et le dernier, sans doute le plus connu, qui date de 1993.

Récement redécouvert en quasi-intégralité dans son doublage original, l'analyse comparative des trois doublages français de Bambi se révèle riche en découverte, car le premier doublage se révèle ainsi très différent des deux suivants. On relèvera toutefois deux particularités amusantes : Gérard Hernandez donne sa voix à Maître Hibou dans les deux versions, et plus étonnant encore Panpan est joué... par une fille dans le second doublage ! Aurélia Bruno tente - vainement - de rendre sa voix plus masculine qu'elle ne l'est mais n'y parvient jamais. Le contraste est donc très étonnant lorsque le Panpan adulte se met à s'exprimer avec la voix très masculine de Jean-François Duhamel !

Acclamé et apprécié par la critique et le public, Bambi est une valeur sûre qui doit figurer dans toutes les collections vidéos. Intemporel et empli d'émotion, il est le summum des longs métrages d'animation. D'une qualité rare, et le digne successeur de ces quatre prédécesseurs, ce cinquième long métrage animé de Walt Disney est une merveille incontournable.

31 mars 2011 par Olikos

Voxographie sélective

Version française d'origine (1945)

Société : Entreprises cinématographiques André Norévo 1

Direction artistique  : Daniel Gilbert 2

Adaptation dialogues : André Rigaud 3

Bambi enfant : Gilles 3

Panpan adulte :  Maurice Porterat  4

Fleur enfant et adulte :  Maurice Nasil  5

Féline enfant : Marie-Claire Marty 2

Maître Hibou : Lucien Blondeau 4

Mère de Bambi : Hélène Tossy 2

Mère de Panpan : Lita Recio 2

Voix-off naissance de Bambi : Marie Servane 6

Voix-off naissance de Bambi : Olga Nilza 6

? : Denise Bosc 2

? : Samson Fainsilber 3

? : Gaby Wagner 3

Version française d'origine (1979)

Société : Société Parisienne de Sonorisation (S.P.S.) 3

Direction artistique  : Jean-Pierre Dorat 3

Direction musicale : Georges Tzipine 3

Adaptation dialogues : Natacha Nahon 3

Adaptation chansons : Pierre Delanoë 3

Bambi enfant : Frank Baugin 7

Bambi adulte : Bernard Alane 8

Panpan enfant : Aurélia Bruno 7

Panpan adulte : Jean-François Duhamel 8

Fleur enfant : Marie-Françoise Sillière 7

Fleur adulte : William Coryn 7

Féline adulte : Monique Thierry 8 (Dialogues)

Féline adulte : Danielle Licari 5 (Chant)

Maître Hibou : Gérard Hernandez 7

Mère de Bambi : Liliane Patrick 7

Père de Bambi : René Arrieu 5

Mère de Féline : Béatrice Delfe 7

Lapine : Monique Thierry 7

La grenouille : Fred Pasquali 5

Faisane apeurée : Jeanine Forney 7

Mère des opossums : Jeanine Forney 7

Mère des cailles : Jane Val 7

L'écureuil : André Valmy 5

La taupe : Christian Marin 9

Choristes : José Germain 5 , Danielle Licari 5

Version française d'origine (1993)

Société : Alphabet Productions 3

Studio mixage et enregistrement des dialogues : Studio de Joinville 3

Studio enregistrement des chansons : Studio de la Grande Armée 10

Direction artistique  : Jean-Pierre Dorat 10

Direction musicale : Georges Costa 10

Adaptation dialogues : Claude Rigal-Ansous 10

Adaptation chansons : Luc Aulivier 10

Enregistrement  : Frédéric Dray 10

Bambi enfant : Sélim Mouhoubi 10

Bambi adulte : Bernard Gabay-Brieux 10 (Dialogues)

Bambi adulte : Jean-Claude Corbel 10 (Chant)

Panpan enfant : Dimitri Rougeul 10

Panpan adulte : Emmanuel Karsen 10

Fleur enfant : Jehan Pages 10

Fleur adulte : Emmanuel Curtil 10

Féline enfant : Morgane Flahault 10

Féline adulte : Aurélia Dausse 10 (Dialogues)

Féline adulte : Bénédicte Lécroart 10 (Chant)

Mère de Bambi : Marie-Christine Darah 10

Mère de Panpan : Edith Barijoanne 10

Soeur de Panpan : Adeline Chetail 11

Maître Hibou : Gérard Hernandez 10

Père de Bambi : François Marthouret 10

Faisane apeurée : Jeanine Forney 10

Choristes : Georges Costa 5 , Michel Costa 5 , Dominique Poulain 5