L'apprentie sorcière - Version internationale, télévisée et longue : Quelques informations

Pour sa ressortie en DVD en 2003, L'apprentie sorcière film retrouve pour la première fois son montage d'origine. Mais il a connu auparavant deux autres montages différents. Une version dite internationale sortie en salle en 1972 et une version télévisée durant les années 1980. De par la nature même des rajouts sur la version longue, un redoublage intégral a été fait.

Cette page n'est consacrée qu'aux différents montages qu'a connu L'apprentie sorcière durant sa longue carrière et n'analyse donc pas le scénario ou la qualité artistique de l'oeuvre. Pour cela, il vous suffit de lire la fiche dédiée au film lui-même.

Résumé

Si l'on excepte certaines conversations dont le sens est légèrement modifié sur la version télévisée, ou l'ajout de scènes rallongées ainsi que de nouvelles chansons sur la version longue, quelle que soit la version, le scénario global reste inchangé. Consultez la fiche dédiée au film pour plus d'informations.

Analyse de l'oeuvre

L'apprentie sorcière a connu dans sa longue carrière cinématographique, télévisuelle et commerciale de nombreux remaniements. Ne sont ainsi parvenus jusqu'à nous que trois de ces multiples versions. Si Marry Poppins a connu un succès immense à sa sortie quelques années plus tôt, L'apprentie sorcière est arrivé trop tardivement alors que le public américain se détournait des comédies musicales. Lors de son premier montage, L'apprentie sorcière avoisinait en effet près de 2h40, de fait, après une première diffusion devant un public test, il fut finalement décidé d'écourter le film à environ 2h10 amputant dès lors une trentaine de minute ainsi que trois chansons. Est alors née la version dite « Internationale » du film qui fut diffusée en salle en 1972. C'est cette première version du film qui fut proposée en français avec des comédiens prestigieux comme Lita Recio ou Philippe Dumas.

Très vite cependant, L'apprentie sorcière fut classé dans le coeur du public comme un sous Marry Poppins. Pour sa diffusion télévisée, un tout nouveau montage du film fut alors élaboré afin de concentrer l'intrigue principale sur à peine 1h30. Pour arriver à sacrifier 1h10 au film par rapport à son montage originel, le talent des monteurs fut rudement mis à contribution. Des coupes parfois drastiques ont été nécessaires, avec des scènes entières qui durent passer à la trappe. Mais les monteurs ne s'arrêtèrent pas là, ils effectuèrent également quantités de micro-coupures changeant du tout au tout certaines séquences et parfois même le sens profond de certaines conversations.

La version télévisée du film nécessita également de remanier la partition musicale, des arrangements furent nécessaires afin qu'elle ne soit pas sacrifiée par les centaines de micro-coupures. La version française fut également directement impactée par ce remontage. Ainsi, la version diffusée durant les années 1980 (et commercialisée en VHS durant la même période) contraignit à procéder à des redoublages partiels, avec cependant les mêmes comédiens qu'en 1972. La version télévisée n'a cependant pas survécu aux années 1980, puisque c'est la version Internationale du film qui a ensuite retrouvée les honneurs dans le commerce et à la télévision dès 1993.

La version Internationale connu finalement qu'une seule décennie dans le commerce, car au début des années 2000, la compagnie Disney retrouve dans ses archives les bobines reprenant le montage original de L'apprentie sorcière, à la seule exception d'une unique chanson dont seule la partie musicale et vocale fut retrouvée. La décision est dès lors prise de restaurer et proposer pour la toute première fois le film dans sa version quasi-complète voulu à l'origine. En 2003 est donc proposée la version dite longue de l'oeuvre. A nouveau, la partition musicale fut remaniée afin de coller au nouveau montage du film.

Du fait de ce remaniement profond du film, et parce que certains dialogues furent allongés, la version française de 1972 ne put pas être conservée en l'état. L'ajout de nouveaux dialogues au milieu des anciens auraient été une hérésie pure, et pour une fois on ne peut que saluer l'initiative de Disney France de procéder à un nouveau doublage intégral de L'apprentie sorcière. On notera d'ailleurs au passage que malgré trois décennies qui les séparent, les versions françaises de 1972 et de 2003 se révèlent être toutes deux d'excellente qualité. Au s'étonnera toutefois qu'une nouvelle fois en France, la version longue ne survivra à son tour qu'à une nouvelle décennie, la dernière édition DVD en date (Edition Exclusive parue en 2010) propose à nouveau la version Internationale et le doublage de 1972. Pour quelle raison ? Le mystère reste entier.

De nos jours ce sont donc trois versions de L'apprentie sorcière qui sont parvenues jusqu'à nous : la version Internationale est sans aucun doute la version la plus connue, la méconnue - mais très intéressante - version télévisée, et la version longue que l'on qualifiera de définitive et qui rend hommage au montage originel voulu de ce film. En mettant totalement de côté la préférence des fans pour telle ou telle version, il est cependant extrêmement intéressant, et tout aussi précieux, de conserver chez soit les trois versions du film, tant leurs divers montages radicalement différents permettent d'aborder une même histoire sous trois aspects différents. On notera également au passage que le film a également été proposé sous deux formats d'écran différents : une au format 1.66:1 proposé au cinéma et sur les DVD récents, et une au format 1.37:1 pour la télévision, en VHS et sur le premier DVD commercialisé.

Si personnellement, j'ai une nette préférence à la version télévisée qui se concentre exclusivement sur une intrigue simple et menée tambour battant, les deux autres versions permettent de mieux comprendre et d'appréhender des éléments clefs de l'intrigue. En fin de compte, la seule chose qui soit totalement identique dans ces trois versions, c'est la partie animation qui est restée systématiquement inchangée. L'apprentie sorcière, ce n'est donc pas un unique film, mais bel et bien trois visions différentes d'une seule et même histoire.

13 janvier 2012 par Olikos