La bande à Picsou, le film - Le trésor de la lampe perdue : Quelques informations

Le 14 août 1991, la joyeuse bande à Picsou s'offre les écrans français ! Le film ne possède pas de doublage québécois, cela est du au fait que la série animée a été diffusée au Québec dans sa version française. Il s'agit en fait d'une logique de doublage, même si le Québec est systématiquement écarté, chaque personnage emblématique de Disney (Mickey, Donald, Dingo, Picsou...) possède une unique voix qui est toujours française. Le film conclut brillamment la série animée aux 100 épisodes !

Le film fut réalisé par le regretté studio français de Montreuil. Bien qu'il soit sorti un an après les États-Unis, le film a bénéficié d'une adaptation originale entièrement française ! Il suffit de se concentrer sur les lèvres (plutôt les becs !) des personnages pour se rendre compte que le film a été adapté et dessiné à partir du dialogue français.

Picsou signe ici sa première grande aventure au cinéma, dans une aventure digne d'Indiana Jones. Ce n'est qu'un juste retour d'ascenseur puisque Steven Spielberg s'inspira des aventures de Carl Barks pour réaliser le premier film de sa trilogie.

Résumé

Le calme désert égyptien se transforme en terrain d'aventures quand la bande à Picsou part à la recherche du légendaire trésor de Cali Baba, que Picsou recherche depuis 40 ans. Lorsque nos intrépides héros filent avec le trésor, ils sont loin de se douter que le sinistre Merlock, un mauvais sorcier, souhaite s'emparer d'une pièce très spéciale de ce fabuleux butin : une lampe magique. Une lutte sans merci va alors s'engager à Canardville.

Analyse de l'oeuvre

Après deux saisons et 100 épisodes au succès mondial fracassant, la bande à Picsou s'offre enfin une conclusion rayonnante au cinéma dans un long métrage de très grande envergure et de très bon niveau général. Difficile d'être impartial quand un film met en scène mon personnage favoris de tout l'univers Disney, à savoir Balthazar Picsou ! Créé en 1947 par Carl Barks, le canard le plus riche et le plus avare du monde n'avait jamais eu l'honneur d'un long métrage qui lui soit entièrement consacré. Il n'était en effet apparu que dans quelques moyens métrages dont Le Noël de Mickey.

Cette aventure haut en couleur est la digne héritière de la longue série qui a obtenu des records d'audience partout dans le monde. Même si elle oublie au passage quelques figures habituelles de la série, comme Géo, Miss Tick ou les Rapetous, cette aventure n'en reste pas moins un grand moment de cinéma, bourré de drôlerie, d'action et de dépaysement. Les nouveaux personnages nous les faisant même complètement oublier.

Même si le standard du film est loin de la hauteur de tous les Grands Classiques Disney, l'ensemble du film est remarquable de profondeur dans sa simplicité, et reste très au dessus de celui de la série. Un véritable exploit. Du côté de la bande son, c'est un régal pour les oreilles. La totalité des voix de la série répond présent, avec en tête le regretté Philippe Dumas (également caché derrière de nombreux personnages animés comme Satanas ou Gargamel), qui aura su capter avec brio la nature espiègle de Balthazar Picsou. La bande son ne comporte aucune chanson, et pour un film d'aventure, cela ne nuit en aucune façon au film.

Si vous avez aimé la série, vous serez transporté de bonheur par La bande à Picsou, le film - Le trésor de la lampe perdue. Et si vous ne connaissez rien de l'oncle Picsou et de sa bande, vous passerez tout de même un très bon moment. Il vous arrivera souvent de le ressortir rien que pour passer un bon moment. En un mot, comme en cent, une réussite complète !

21 septembre 2006 par Olikos