Winnie l'ourson 2 - Le grand voyage / La grande aventure de Winnie - A la recherche de Jean-Christophe :

Quelques informations

Il s'agit de la troisième exclusivité vidéo de Disney Toon Studios. La VHS est sortie le 1er octobre 1998 en France. Le Québec cependant a pu le découvrir un an et demi plus tôt, le 5 août 1997 !

Le film possède un doublage québécois qui ne fut exploité qu'en 1997. Cette version possède d'ailleurs un titre totalement différent : La grande aventure de Winnie - A la recherche de Jean-Christophe.

Encore une fois (et la dernière), Roger Carel prête sa voix à Winnie l'ourson, Coco Lapin et Porcinet en France. C'est donc le dernier épisode où il interprète les trois personnages. C'est aussi le dernier où Roger Carel chante. Bien que Henry Djannick soit toujours derrière Bourriquet, il cède étrangement son rôle de Maître Hibou à Bernard Alane.

Résumé

C'est le dernier jour de l'été, et Jean-Christophe n'a pas le courage de dire à Winnie qu'il ne pourront plus passer ensemble chaque moment de leur vie car l'école va commencer. Il préfère lui laisser un mot qu'il pose sur un pot de miel. Mais ni Winnie, ni ses amis ne savent lire. Ils consultent Maître Hibou qui interprète mal les mots écrits par Jean-Christophe, il leur annonce que le jeune garçon est parti très loin, vers l'inquiétante contrée du Crâne et qu'il a besoin de leur aide.

Analyse de l'oeuvre

Assurément, Winnie l'ourson 2 - Le grand voyage est pour moi un énorme coup de coeur. Je considère même cette suite comme étant aussi intéressante que La belle et la bête 2 - Le Noël enchanté parmi les films sortis exclusivement en vidéo à la fin des années 90. Un sentiment que bien peu de personnes partage soit dit en passant, mais qu'importe. Ce film reprend exactement là où Les aventures de Winnie l'ourson s'était arrêté : Jean-Christophe essaie de trouver un moyen simple d'expliquer à son ami qu'il ne se verront plus car il doit grandir et aller à l'école. Malheureusement, il n'y parviendra pas et laissera à Winnie un mot expliquant la situation accroché à un pot de miel. Mais ce gros glouton va tacher la lettre, et la mauvaise interprétation de Maître Hibou va lancer nos charmants amis de la forêt des Rêves Bleus dans une sympathique aventure où ils vont vivre de nombreuses épreuves.

Winnie l'ourson 2 - Le grand voyage possède inévitablement un graphisme largement inférieur au grand classique de référence. En même temps, cette suite est plutôt à considérer comme un grand épisode final à la série télévisée Les nouvelles aventures de Winnie l'ourson produite entre 1988 et 1991, il ne trahit donc pas le design adopté par la série tout en s'offrant une esthétique résolument années 80. Le film y est heureusement très fluide, relativement soigné surtout au niveau des décors, faisant de Winnie l'ourson 2 - Le grand voyage une suite agréable à regarder. Excepté au niveau des couleurs pastels, on retrouve avec plaisir chaque personnage tels qu'on se les imagine. On applaudit d'ailleurs l'énergie déployé par les comédiens français pour rendre attachant chacun d'entre eux, particulièrement Roger Carel pour les trois rôles de Winnie, Coco Lapin et Porcinet, mais également Henry Djanik en Bourriquet ultra-mélacolique, sans oublier l'exubérant Patrick Préjean sur Tigrou ainsi que Jackie Berger qui donna pour la dernière fois sa voix à Jean-Christophe.

S'il y a bien une chose que j'avais toujours détesté avec Les aventures de Winnie l'ourson, c'était cette narration avec les pages d'un livre imaginaire qui cassait complètement la narration de l'histoire. Celle-ci donnait le sentiment d'être décousue, ce qui est logique puisque le long métrage regroupe en fait trois moyens métrages indépendants. Ici, Winnie l'ourson 2 - Le grand voyage s'affranchit complètement de cette limitation en offrant une histoire complète de bonne qualité. Le scénario permet d'aventurer les personnages dans des situations inédites jusqu'à présent, quelques passages pourront sans aucun doute effrayer le très jeune public. Plus surprenant, Winnie l'ourson 2 - Le grand voyage brille par la pertinence de ses propos et sa morale intelligente. La relation entre Winnie et Jean-Christophe y est abordé de façon touchante, tout comme le sous entendu du passage de l'enfance à l'adolescence. Tous les personnages du film vont passer leur temps à se remettre en question, à trouver les bonnes réponses et à aller de l'avant.

Winnie l'ourson 2 - Le grand voyage pêche par contre au niveau de la partition musicale. Autant les musiques restent de très bonne qualité, tantôt discrète, tantôt entraînantes, autant les chansons sont beaucoup moins mémorables. Si Bernard Alane s'en sort relativement bien avec Maitre Hibou, de par l'énergie qui l'apporte au personnage, Roger Carel à un peu plus de mal avec Winnie. La faute à des chansons mal inspirées et qui ne s'imprègnent pas dans la conscience des spectateurs. Un défaut malheureusement récurrent dans la longue saga consacrée à Winnie. On ne s'improvise pas comme frères Sherman quand on ne l'est pas !

Fidèle à l'esprit d'origine et bien mis en scène, Winnie l'ourson 2 - Le grand voyage offre une adorable aventure et prolonge le plaisir de ces héros de notre enfance. Forcément très inférieur à Les aventures de Winnie l'ourson sur son aspect technique, cette suite réussit à mettre en avant ses nombreuses qualités. Bien que Winnie l'ourson 2 - Le grand voyage soit avant tout destiné au très jeune public, ne boudez pas le plaisir d'accompagner sans remords vos chères petites têtes blondes.

15 février 2013 par Olikos