L'âge (L'ère) de glace 3 - Le temps (L'aube) des dinosaures : Quelques informations

L'ère de glace 3 - L'aube des dinosaures est sorti en salle le 1er juillet 2009 au Québec, tandis que L'âge de glace 3 - Le temps des dinosaures est sorti le 3 juillet 2009 en France. Comme pour les deux premiers films, il n'existe qu'un seul doublage français.

Résumé

Scrat court toujours derrière son gland et cette fois-ci il rencontre un amour, Manny et Ellie sont très anxieux et émotifs car ils vont avoir leur premier enfant, Diego quitte le groupe car il pense que ses facultés de chasseur s'amenuisent au fur et à mesure qu'il reste avec eux et Sid le paresseux s'attire des ennuis en volant des oeufs d'une tyrannosaure qui l'enlève. Dans un périple pour sauver Sid, le gang se retrouve dans un mystérieux monde souterrain, où vivent encore des dinosaures.

Analyse de l'oeuvre

Jamais deux sans trois dit l'adage. Les studios Blue Sky remettent le couvert avec L'âge de glace 3 qui, franchement, épuise un scénario usé jusqu'à la corde. On reprend les mêmes personnages, en ajoutant quelques éléments inédits, et on recommence. Certes, on ne s'ennuie pas vraiment, car une fois encore, on apprécie énormément tous ces personnages si charismatiques. Mais le constat est là, la série est maintenant réellement à bout de souffle, dans une formule qui ne bouge que d'un iota. La saga n'ayant jamais réellement brillé pour sa logique à toute épreuve, notre charmante horde hétéroclite va cette fois partir à la découverte d'un monde perdu, caché en dessous d'une fine épaisseur de glace. L'ère des dinosaures est décidément très à la mode de nos jours.

Si L'âge de glace 3 laisse un arrière goût de réchauffé, reconnaissons-lui le mérite d'être le premier volet à s'offrir des décors colorés annonciateur du festival visuel que représentera le film suivant Rio. C'est sans nul doute l'un des deux seuls gros avantages de ce long métrage : à savoir, faire graviter les personnages dans des décors autres que simplement glaciaires. On délaisse donc pour la première fois la froideur de l'hiver pour un univers bien plus riche et chaleureux que d'ordinaire. La variété visuelle est impressionnante, puisque les studios Blue Sky nous en offre plusieurs radicalement différents les uns des autres. On passe ainsi de la froideur hivernale à un volcan en fusion, tout en traversant une jungle luxuriante grouillant d'animaux gigantesques mais aussi des canyons rocailleux grouillant de vermines. Le long métrage se lâche également le temps d'une scène surréaliste où nos amis sont coincés dans un étrange élévateur.

L'autre gros avantage de L'âge de glace 3, c'est bien entendu Scrat. Le charmant écureuil qui n'a rien à faire là, mais que tout le monde adore, va désormais batifoler et aller voir ailleurs. Oui, Scrat devient pour la première fois de sa vie infidèle en amour. Dès lors, va se construire un étrange triangle amoureux autour duquel le fidèle Scrat va découvrir peu à peu que les liaisons sans lendemain ne sont pas faites pour lui. Mais ayant trahit son véritable amour, pas sûr que sa si désirée charmante moitié va vouloir le reprendre, après avoir été totalement délaissée ! Comment ça, vous n'êtes pas d'accord avec mon analyse ?? Pendant ce temps là, Manny et Elie s'apprêtent à accueillir comme il se doit le prochain membre de leur famille. La présence d'un bébé dans un long métrage d'animation est assez rarement bien exploité dans un scénario. Il n'est ici que prétexte à une accumulation de gags qui ne volent pas bien haut, mais l'arrivée de la petite Pêche s'inscrira quand même comme les plus attendrissantes de la saga. Bref, on craque pour ce nouveau personnage désormais indissociable de cet univers.

Au delà de ces deux aspects, L'âge de glace 3 ne brille donc pas vraiment par ses qualités. Recyclant encore et toujours un scénario surexploité à ce stade, les studios Blue Sky se contentent surtout de faire le minimum syndical. Toutefois, la magie de la saga opère une fois de plus, notamment grâce à ses personnages populaires, qu'ils soient anciens ou nouveaux arrivants, tout comme par son emballage auditif et sonore. Pour le reste, L'âge de glace 3 reste de facture très classique en n'innovant dans aucun domaine, si ce n'est à épuiser une formule vidée de toute substance novatrice. Les studios Blue Sky le comprendrons même assez vite, puisqu'ils opéreront avec le quatrième volet à un presque complet reboot de la saga. Une chose est sûre, en vue de ce troisième volet, la saga en avait plus que besoin pour pouvoir continuer à survivre.

26 décembre 2014 par Olikos

Voxographie sélective

Doublage français d'origine (2009)

Sid : Elie Semoun 1

Manny : Gérard Lanvin 1

Diego : Vincent Cassell 1

Ellie : Armelle Gallaud 1

Buck : Emmanuel Curtil 1

Eddie : Alexis Tomassian 1

Crash : Christophe Dechavanne 1

Sources : 1 Voxofilm