Keno Don Rosa - La jeunesse de Picsou

Pour ceux qui ne le savent pas encore, le canard le plus riche du monde Balthazar Picsou est né en 1947 sous les crayons du non moins célèbre Carl Barks. Il apparaît pour la première fois dans une bande dessinée "Noël à la montagne des ours" puis dans le moyen métrage Le Noël de Mickey mais connaît sa consécration dans la bande dessinée avant d'exploser au box office en 1989 dans son premier long métrage La bande à Picsou, le film - le trésor de la lampe perdue, après le succès de la série en 100 épisodes.

C'est en 1987 que Keno Don Rosa se plonge dans l'intégralité des bandes-dessinées de Karl Barks pour en tirer tous les détails du passé de Picsou. Six mille pages de BD ! S'ensuit à partir de 1989 l'élaboration des 12 épisodes de La jeunesse de Picsou, publié à cette époque en France par Picsou Magazine, puis Don Rosa complétera sa saga avec de nombreux épisodes inédits : les épisodes 0, 6bis, 8bis, 10bis et 3bis. Les 15 premiers épisodes ont été publiés sous la forme d'un hors-série en 1998, puis l'ensemble des épisodes seront publiés en deux volumes en 2004 et 2005. Deux autres aventures furent ensuite publiées en 2004 et 2006, et s'intègrent naturellement dans l'évolution de l'histoire de Picsou. Il ne reste plus qu'à sortir un gros livre regroupant l'ensemble des épisodes pour combler enfin les fans.

La jeunesse de Picsou est une oeuvre magistrale et éternelle, qui peut se lire aussi bien à l'âge adulte que dans la plus tendre enfance. Bourré de talents, Keno Don Rosa impressionne sur chacun de ses dessins, glisse des messages presque subliminaux en arrière plan, et reconstitue avec minutie la vie de Picsou dans un vrai travail de recherche historique, car Keno retrace aussi bien la vie de cet éternel vieux canard excentrique, que l'Histoire du monde.

On relèvera cependant que même si elle n'a pas été intégrée dans la chronologie voulue par Don Rosa, la saga possède une véritable conclusion inédite, celle-ci a été publiée dans Picsou Magazine 393 et s'intitule "Une lettre de la maison". Il est important de noter également que Don Rosa considère que la saga de La jeunesse de Picsou ne totalise que 12 épisodes. Tous les épisodes Bis, les épisodes Ter et 0, ainsi que toutes les autres aventures parlant plus ou moins de la jeunesse du personnage se sont pas considérées comme faisant parti de la saga par Don Rosa. Cependant, j'ai volontairement intégré les histoires les plus importantes, qui apportent soit un plus, soit une conclusion aux douze épisodes d'origine.

Autre point important, toutes les aventures de Don Rosa ne se déroulent pas dans notre monde moderne, mais entre 1947, date de la fin de sa saga, et 1967, date à laquelle Don Rosa a dessiné et précisé le décés de Picsou, lui donnant ainsi l'âge symbolique de 100 ans. Ainsi, il n'y a jamais eu la moindre référence à des technologies modernes dans ses oeuvres, ancrant définitivement l'ensemble des oeuvres de Don Rosa dans la logique de sa superbe oeuvre La jeunesse de Picsou et celle de Carl Barks.

Préambule

La jeunesse de Picsou est une oeuvre passionnante et ambitieuse qui recèle un soucis du détail insouspçonné. N'hésitez donc pas à consulter également le dossier Les faits réels évoqués de la jeunesse de Picsou sur ce même site et qui énumère point par point de nombreuses références historiques dissimulées dans La jeunesse de Picsou.

Episode 1 : Le dernier du clan des McPicsou

Le premier épisode de La jeunesse de Picsou a été publié pour la première fois en France dans Picsou Magazine 266. Nous y découvrons le jeune Balthazar McPicsou qui n'a alors que 10 ans. Cette aventure, sans doute la plus courte de l'oeuvre, nous fait découvrir comment il a gagné son premier sou, et son départ vers le nouveau monde. Plusieurs éléments récurrent à la saga se retrouvent dès cet épisode, notamment le chateau ancestral des McPicsou, qui sera, à chaque fois, le siège d'une décision importante de la vie de Picsou.

Ce premier épisode met principalement en scène la première paie de notre jeune canard, dont il reçoit sa fameuse première pièce, devenue beaucoup plus tard, son fétiche. Puis le commencement de sa quête pour redorer le blason des Mc Picsou des Highland en Ecosse. Nous découvrons pour la première fois la famille de Picsou, ses parents (Edith et Fergus), ses deux oncles (John et Jack), et bien évidemment ses deux soeurs Hortence (la mère de Donald Duck) et Mathilda.

Il s'agit probablement de l'histoire comprenant le moins de références à des faits réels qui se sont véritablement déroulés durant la période historique où se situe cet épisode. Une constante pourtant appliquée à l'ensemble des épisodes de La jeunesse de Picsou, Don Rosa s'amusant visiblement à donner encore plus de crédibilité au personnage créé par Carl Barks, tout en démontrant son talent dans la recherche documentaire et historique dans ses oeuvres. Cette histoire, bien que courte, est cependant truffée de références aux histoires de Carl Barks, dont l'un des personnage, Duncan Mc Picsou, deviendra récurrent au sein de la saga.

Période de la vie de Picsou : 1877 - 1979

Episode 2 : Le roi du Mississippi

Le second épisode de La jeunesse de Picsou a été publié pour la première fois en France dans Picsou Magazine 268. Picsou est désormais aux États-Unis à la recherche de son oncle John. Ils vont tout deux partir à la recherche d'un fabuleux trésor englouti par les flots du Mississippi. Le jeune canard fait également la connaissance des frères Rapetous, mais aussi du père de Géo : Grégoire Trouvetou !

Ce remarquable épisode est sans doute celui qui apporte véritablement les fondations des épisodes suivants. Le premier épisode était relativement court, celui-ci comporte le double de planches ! Nous découvrons plus ou moins le début de la carrière des Rapetou, dont Picsou fut sans doute le premier coup raté de cette bande, et qui ne se relèvera jamais, tout en accumulant les gaffes mémorables. Il s'agit également du seul épisode où nous pouvons voir les Rapetou sans leur célèbre masque, même si, une fois encore, l'intégralité de leur visage n'est pas dévoilé.

Mais la plus remarquable référence historique de Don Rosa dans cet épisode est évidemment l'allusion au véritable paquebot Drennan White. Ce dernier a effectivement coulé en 1850, alors qu'il transportait environ 100'000 dollars américains de l'époque, car il "participait" à des courses pour effectuer ses livraisons le plus rapidement possible, et ainsi s'assurer une clientèle fidèle impressionné par la rapidité de ses transports. Selon la légende, un fermier aurait d'ailleurs effectivement retrouvé le paquebot sous sa ferme, en labourant la terre avec une charrue, mais seulement en 1891 (Don Rosa ayant situé la decouverte par Picsou dix ans trop tôt). malheureusement pour lui, n'arrivant pas a dégager l'épave, il demanda de l'aide à des voisins. Il eu alors la malheureuse surprise de ne pas retrouver le trésor, qui lui avait été subtilisé. Don Rosa s'est visiblement inspiré de la disparition du véritable Drennan White, et modelé la légende qui en a découlé pour réaliser cet épisode.

Période de la vie de Picsou : 1879 - 1880

Episode 3 : Buck Picsou des Badlands

Le troisième épisode de La jeunesse de Picsou a été publié pour la première fois en France dans Picsou Magazine 271.

Picsou est pratiquement fauché, suite à la destruction de son bateau à vapeur, et à la forte concurrence du chemin de fer. Il devient alors cow-boy dans le Montana, où il rencontre plusieurs personnalités importantes, dont la plus remarquable, celle du futur président des Etats Unis : Théodore Roosevelt. Ce dernier n'est alors qu'un simple, mais riche cowboy du Montana, sans aucune prétention politique. Sa brève rencontre avec Balthazar l'incitera à faire carrière dans ce domaine. Don Rosa s'amuse d'ailleurs à rendre ce personnage particulièrement ressemblant avec le véritable Roosevelt, et le fera intervenir plusieurs fois par la suite. Il s'agit d'ailleurs du seul personnage réel ayant connu une si grande carrière en bande dessinée au côté de Picsou.

L'ultime planche de cette bande dessinée (la dernière page) ne fut curieusement jamais publiée dans Picsou Magazine 271. Il aura fallu attendre la réédition de l'intégrale de La jeunesse de Picsou en 1998 pour enfin pouvoir la lire en français, et ainsi comprendre une allusion que fait Picsou à Roosevelt dans le 10e épisode.

Période de la vie de Picsou : 1880 - 1882

Episode 3 bis : Le Cow-Boy capitaine du Cutty Sark

Le troisième épisode Bis de La jeunesse de Picsou a été publié pour la première fois en France dans Picsou Magazine 330.

Cet épisode se situe chronologiquement après l'épisode 3. Picsou escorte deux taureaux pour Java. Malheureusement il va se les faire voler. Il est assez difficile d'envisager cette histoire dans la vie de Picsou, mais, connaissant la talent de recherche de Don Rosa, on imagine sans aucun mal que l'explositon de la petite île de Krakatoa en 1883 a inspiré notre auteur préféré. Il a tout simplement décidé de délocaliser l'aventure américaine de Picsou, et de le faire survivre à la plus grosse explosion qu'ai jamais connue l'humanité.

Qu'on adhère ou pas à la chronologie de l'aventure par rapport à la vie de Picsou, toujours est-il qu'on se prend au jeu de l'histoire. Truffé une nouvelle fois d'allusion à Carl Barks, ainsi qu'à la réalité historique, on retrouve avec plaisir le personnage de Grégoire Trouvetou (qui n'est plus réapparu depuis l'épisode 2). L'aventure se révèle au final passionnante, car il s'agit d'une des rares aventures maritimes, si ce n'est la seule de toute la saga. Don Rosa s'amuse d'ailleurs avec cet épisode de rendre riche Picsou, mais ce dernier perd tout pour des raisons invraissemblables.

Période de la vie de Picsou : 1883

Episode 4 : Buck Picsou des Badlands

Le quatrième épisode de La jeunesse de Picsou a été publié pour la première fois en France dans Picsou Magazine 273.

Picsou est toujours dans le Montana, où il devient prospecteur de cuivre. Il y fera la connaissance de Howard Flairsou et de son fils. C'est l'un des nombreux épisodes où Don Rosa fait ouvertement allusion à Carl Barks (la plupart du temps, les connaisseurs sont les seuls à les déceler), en faisant apparaître des vignettes strictement identiques simplement reprises à des oeuvres de Barks, qui faisaient référence au passé de son personnage.

Assez ironiquement, Picsou apprend dans cet épisode l'art d'être prospecteur au côté d'un riche américain qui a fait fortune de la même façon : Howard Flairsou. Sachant que son fils deviendra ultérieusement l'un des rivals de Picsou, on se rend compte que Howard Flairsou a réussi à inculquer ses principes à Picsou, ce qu'il n'aura pas su faire pour son fils, trop gâté par sa femme. On découvre aussi dans cet épisode toute la portée d'être riche : avoir de nombreux ennemis !

Période de la vie de Picsou : 1883 - 1885

Episode 5 : Le maître du manoir Mc Picsou

Le cinquième épisode de La jeunesse de Picsou a été publié pour la première fois en France dans Picsou Magazine 275.

Picsou doit retourner en Écosse sauver sa famille et le manoir ancestral. Nous retrouvons, assez brièvement ses soeurs et sa mère, pour nous concentrer finalement sur le passé du clan des McPicsou. Deux nouveaux rivaux font leur apparition : les Biskervilles. On découvre alors que l'obstination de Picsou permettra à sa famille de retourner vivre dans leur château ancestral, et la fierté que celui-ci a de défendre l'honneur de sa famille. Un épisode clef de l'intrigue, puisqu'elle fait, tout comme dans le premier, et le neuvième épisode, basculer les choix de notre personnage. Il est en effet particulièrement intéressant de relever que les plus grands évènements de la vie de Picsou découlent de choix qu'il a effectué lorsqu'il retourne en Ecosse dans ce château. Chacune de ses plus grandes étapes de sa vie sont marquées par son passage dans ce lieu.

Période de la vie de Picsou : 1885

Episode 6 : La terreur du Transvaal

Le sixième épisode de La jeunesse de Picsou a été publié pour la première fois en France dans Picsou Magazine 277.

Picsou repart à présent en quête de fortune, et arrive en Afrique. Là, nous faisons la connaissance de Gripsou. Cependant, Picsou ne connaîtra jamais son identité (ceci afin de rendre plus logique sa rencontre imaginée par Carl Barks), mais apprendra, à ses dépends, que tous les hommes ne sont pas tous honnêtes. Gripsou, plus que Flairsou, est le personnage miroir de notre héros. Là où l'un fait tout pour gagner sa vie honnêtement, l'autre n'hésitera pas à recourir à tous les stratagèmes pour arriver à son but. L'évolution de ce personnage, non dévoilée par Don Rosa, restera tout de même remarquable. Bien que ce dernier parviendra à s'enrichir, ce dernier, contrairement à Picsou, restera définitivement seul, sans amis, sans famille et surtout toujours éternel second derrière Picsou. Sa première apparition dans la saga est donc parfaitement à l'image du personnage, un être fourbe et sans scrupules, qui rendra Picsou plus méfiant à l'avenir.

Période de la vie de Picsou : 1886 - 1889

Episode 6 bis : Le protecteur de Pizen Bluff

Le second épisode Bis de La jeunesse de Picsou a été publié pour la première fois en France dans Picsou Magazine 305. Cet épisode se situe chronologiquement après l'épisode 6. Don Rosa dévoile une partie de la vie de Picsou inconnue entre 1889 (fin de l'épisode 6) et 1893 (début de l'épisode 7). Picsou est à Pizen Bluff où il rencontre des grandes personnalités de l'époque.

Don Rosa avait apparamment volontairement délaissé 4 années de la vie de Picsou. J'ignore d'ailleurs les raisons exactes de cette omission volontaire, ma documentation étant incomplète autour de cet épisode. On peut sans doute avancer que ce passage à vide de la vie de Picsou n'était pas évoqué par Carl Barks, ou que Don Rosa a tout simplement eu du mal à trouver l'inspiration. Toujours est-il que, constammant sollicité par ce "trou", Don Rosa a repris ses planches pour réaliser un nouvel épisode inédit de la vie de Picsou.

Une fois encore, Don Rosa va truffer son histoire de référénces réelles, à la seule exception de l'Oncle John, tous les personnages du célèbre spectacle de Buffalo Bill ont tous, sans exception, existés. Y compris les trois frères Dalton. Ce sera par contre l'ultime apparition de l'Oncle John, dont on ignore au final ce qu'il advient de lui. Cependant, on s'étonnera de la soudaine et étrange jalousie qu'aura John envers Balthazar, une attitude qu'il n'a jamais démontré dans l'épisode 2. Cependant, on pourra aisément se dire que le succès lui ai simplement monté à la tête.

Cette épisode, ainsi que tous les hors séries qui suivront, est introduit puis conclut par Picsou, Donald et ses neveux. On notera également un incohérence scénaristique, puisque Picsou retrouve son cheval nommé Hortense. Hors celle-ci l'a quitté dans le 4e épisode de la saga.

Période de la vie de Picsou : 1890

Episode 7 : Le flûtiste du désert

Le septième épisode de La jeunesse de Picsou a été publié pour la première fois en France dans Picsou Magazine 279.

Picsou est désormais en Australie. il va y faire une découverte capitale pour son avenir. Il s'agit probablement de la dernière vision d'origine du jeune Picsou, honnête et droit, tavailleur et au grand coeur. Par la suite, son coeur s'assombrira constamment. Mais ici, Don Rosa dévoile que Picsou veut s'enrichir par son travail, plutôt que de choisir la solution de facilité. La plupart des ingrédients sont mis en place, Picsou s'attache de plus en plus à sa première pièce, et apprend de grandes nouvelles sur son avenir au côté d'un aborigène énigmatique. L'un des points forts de cet épisode est sans doute l'immense raz-de-marée que dois affronter Picsou.

Toutefois, Don Rosa "oubliera" quatre années de la vie de Picsou, elles sont rapidement évoquées au début de cet épisode. Don Rosa reprendra cependant ces années manquantes dans un épisode hors série.

Période de la vie de Picsou : 1893 - 1896

Episode 8 : L'empereur du Klondike

Le huitième épisode de La jeunesse de Picsou a été publié pour la première fois en France dans Picsou Magazine 281.

Suite à la révélation de l'étranger dans l'épisode précédent, Picsou part pour le Klondike où il découvrira ses premiers émois amoureux avec Goldie La Blonde. Picsou trouve sa première pépite qui le rend millionnaire. C'est l'épisode de l'ascension et de la chute de Picsou. Il s'agit également du premier épisode évoquant la mort d'un personnage fort. Elle n'est cependant pas montrée, juste annoncée. La cupidité de notre canard commence à apparaître, tout comme son caractère froid et distant.

Don Rosa évoque tout naturellement dans cet épisode la véritable ruée vers l'or qui c'est effectivement déroulée dans le Klondike. Tout comme il énumère, avec beaucoup d'humour, l'essort de la ville de Dawson City dans le Yukon au Canada., une petite ville de pêcheur transformée en mégalopole de plus de 40'000 chercheurs d'or ! C'est d'ailleurs effectivement en 1896 que cette célèbre ruée vers l'or a commencé, prouvant ainsi les talents de recherches historiques et documentaires de Don Rosa, tout en crédibilisant la fortune de Picsou.

Période de la vie de Picsou : 1896 - 1897

Episode 8 bis : La fiancée du Grand Nord

Le premier épisode Bis de La jeunesse de Picsou a été publié pour la première fois en France dans Picsou Magazine 292. Il s'agit du premier véritable hors série de la saga, en dehors de l'épisode 0, car il apporte un enrichissement de l'histoire en situant quelque part entre les épisodes 8 et 9. Il s'agit également du seul et encore aujourd'hui unique hors série ne faisant pas intervenir de flash back raconté par le Picsou adulte auprès de ses neveux. C'est sans doute pour cette raison que beaucoup de lecteurs considèrent aujourd'hui les épisodes hors séries comme faisant parti de la saga. Pourtant, Don Rosa a toujours précisé que La jeunesse de Picsou n'est constitué que de douze épisodes. Les autres aventures sont des histoires à part, ne faisant normalement aucun lien avec ces épisodes. Mais qu'à cela ne tienne, nous on aime à penser le contraire !

Cet épisode se situe chronologiquement après l'épisode 8, et juste après les évènements de l'épisode 8 Ter (voir plus bas). Picsou est désormais millionnaire au Klondike, mais il risque de perdre sa concession d'or suite à un incident provoqué par Goldie La Blonde. Entre l'amour et la haine qu'il a envers elle, un épisode tout feu tout flamme ! Ce premier épisode hors série se concentre beaucoup sur la relation amoureuse de Goldie et de Picsou, qui est plus proche de l'amour-haine que de l'amour-passion.

Pourtant, la quasi-totalité de l'histoire camouffle de façon très habile cette relation, qui semble n'être au final mise qu'en second plan, au contraire de la ville de Dawson City et de ses habitants. Pourtant, au lieu de voir une déclaration de guerre de Goldie, il faut y voir un acte désespéré d'une jeune femme trop entêtée qui se rend compte qu'elle perd peu à peu l'homme de sa vie. De son côté, Picsou n'a pas la logique d'interprêter ça dans le bons sens, ayant apparemment oublié les subtilités de la gente féminine (ce qui le conduit d'ailleurs à en faire de même en délaissant ses soeurs dans les épisodes 10 et 11). Pourtant, un doute va s'emparer de lui, jusqu'à la conclusion de leur histoire d'amour, au détour d'une lettre. Il s'agit sans aucun doute du meilleur hors série de La jeunesse de Picsou.

Période de la vie de Picsou : 1897

Episode 8 ter : La prisonnière de la vallée de l'Agonie Blanche

Le premier épisode Ter de La jeunesse de Picsou a été publié pour la première fois en France dans Picsou Magazine 417. Cet épisode se situe chronologiquement après l'épisode 8 mais avant l'épisode 8 Bis. Attendu comme le messie, Keno Don Rosa se décide enfin à lever le voile sur un nouvel épisode inédit de La jeunesse de Picsou. Et pas n'importe lequel, un certain mois que Goldie O'Gilt et Balthazar Picsou passeront ensemble dans le Grand Nord. Intitulé La prisonnière de la Vallée de l'Agonie Blanche, ce grand moment de l'histoire de la vie de Picsou est entièrement dévoilé, dans une aventure de 31 pages, qui se dévorent d'un seul trait. Cet épisode inédit fait revenir de nombreux personnages des autres épisodes, et la vie amoureuse des deux plus grands pingres de l'ouest n'auront plus de secrets pour vous. Habilement menée, vous irez du rire aux larmes dans ce qui semble être l'apothéose de La jeunesse de Picsou. Keno Don Rosa prouve encore qu'il est toujours en forme, et on le remercie bien chaleureusement.

Période de la vie de Picsou : 1897

Episode 9 : Le milliardaire des Landes Perdues

Le neuvième épisode de La jeunesse de Picsou a été publié pour la première fois en France dans Picsou Magazine 283.Picsou est désormais richissime. Il retourne donc en Écosse revoir sa famille et y installer son quartier général. Il réalise alors bien vite que le pays est tourné vers le passé, et qu'il ne pourra continuer à faire fortune en y restant.

Cet épisode est remarquable à plus d'un niveau, car on sens désormais que Picsou devient de plus en plus aigri et de plus en plus avide de pouvoir. Une nouvelle fois, son retour dans le château ancestral marquera une nouvelle, et avant dernière étape de sa vie (la dernière étant révélée dans le hors série "Une lettre de la maison"). Déjà, il démontre qu'il commence déjà à remettre en doute ses principes, ce qui va le conduire peu à peu à sa plus mauvaise action, et qui le hantera pendant de nombreuses années par la suite.

Il s'agit également du dernier épisode de la saga qui se déroulera en Ecosse, Picsou finira par renoncer à son passé en ce lieu (qu'il n'a finalement pas du tout connu). Don Rosa écrira également une somptueuse conclusion, en dessissant, pour la première fois dans une bande dessinée de Disney, la perte d'un personnage sentimentalement très fort. Habilement construite et dessinée, cette perte réussi tout de même à donner une note d'espoir sur le futur de la vie de Picsou.

Période de la vie de Picsou : 1898 - 1902

Episode 10 : L'envahisseur de Fort Donaldville

Le dixième épisode de La jeunesse de Picsou a été publié pour la première fois en France dans Picsou Magazine 285. Picsou et ses soeurs s'installent à Donaldville, une petite colonie déserte. Mathilda et Hortense sont enfin plus actives que jamais, on retrouve avec plaisir plusieurs figures historiques de la saga, dont Roosevelt et les Rapetou, mais aussi l'emplacement définitif du célèbre coffre-fort. On fait référence également aux origines des Castors Juniors.

Au moment de leur installation à Donaldville (encore un simple hameaux), la famille abandonne définitivement le nom de Mc Picsou, au profit de Picsou tout court. Le contact de ses soeurs ne semblent malheureusement 'avoir qu'un faible impact sur Picsou. Habitué depuis ses débuts à vivre seul et par ses seuls propres moyens, il les néglige constamment. Pourtant, celles-ci ont encore de l'estime pour leur frère qui a réussi dans la vie.

Contrairement à l'épisode 9, puis 11, Picsou semble cependant réadopter un comportement plus familial et ouvert, bien que sa personnalité est évoluée au cours de sa vie. Mais cela sera de trop courte durée, dès l'épisode suivant, Picsou s'embarque dans un engrenage dangereux, le conduisant à de nombreuses erreurs lourdes de conséquences.

Période de la vie de Picsou : 1902

Episode 10 bis : La harpie de la percée de Culebra

Le quatrième épisode Bis de La jeunesse de Picsou a été publié pour la première fois en France dans Picsou Magazine 349.

Cet épisode se situe chronologiquement après l'épisode 10. Picsou y retrouve Roosevelt au moment de la construction du Canal de Panama. Tout comme lors de l'épisode 3 bis, Don Rosa s'amuse une nouvelle fois à détourner l'enrichissement de Picsou. Ainsi, ce dernier qui semble avoir réussi la plus belle affaire de sa vie, se retrouve dans la situation inverse !

Si le nouvel affrontement entre Roosevelt et Picsou se veut palpitant, force est de reconnaitre que pour une fois, Mathilda et Hortense participent activement à cette aventure. Truffés de clins d'oeil à l'épisode 10, on assiste à un festival de gags, surtout par Hortense, définitivement la digne future mère de Donald et la soeur de Picsou. La conclusion de l'aventure se veut excellente, et la honte de Picsou ne sera dissipée que par l'intervention de Rifi, Fifi et Loulou.

Période de la vie de Picsou : 1903

Episode 11 : Le bâtisseur d'empire du Calisota

Le onzième épisode de La jeunesse de Picsou a été publié pour la première fois en France dans Picsou Magazine 287. Cet épisode condense 27 années de la vie de Balthazar Picsou, où il devient de plus en plus acariâtre et sans coeur au fur et à mesure qu'il s'enrichit et conquiert le monde. Au bout de ces 27 années, Picsou est le canard le plus riche du monde. Ce faisant, il commet de plus en plus d'erreurs, n'hésitant pas à escroquer, duper, voler, dans le seul but de s'enrichir. A cet égard, il va devenir ce qu'il a toujours détesté, rivalisant en mauvaise foi avec Gripsou, dont il se révèlera peut-être même encore pire que lui.

Indiniés par ce comportement épouvantable, Mathilda et Hortense vont tout essayer pour raisonner leur frère. Ce qui sera malheureusement peine perdu. Afin de lui faire comprendre que ses actions sont mauvaises, elles préfèrent retourner à Donaldville. Malheureusement, Picsou interprètera très mal cette décision, se voyant tout simplement abandonné par sa famille. Repoussant sans cesse sa réconciliation avec ses soeurs, Picsou va occuper son esprit dans le seul et unique but de devenir le canard le plus riche du monde. Dès son retour, aigri par ses victoires en solitaires, il s'accroche durement avec ses soeurs, qui espéraient seulement retrouver le garçon de leur enfance. Picsou leur criera tout ce qu'il avait sur le coeur durant toutes ses années, mais ne se rendra malheureusement jamais compte qu'il a blessé les seules personnes qui tenaient encore à lui.

Dans cet épisode, nous découvrons pour la première fois Donald, mais surtout sa soeur Della, ce qui sera sa seule et unique apparition au sein de la saga (peut-être même de tout l'univers de la BD Disney). Don Rosa rajoutera également de nombreuses références historiques, dont évidemment une version revisitée du naufrage du Titanic. Cet épisode est sans aucune doute le plus intense épisode dramatique de toute la saga.

Période de la vie de Picsou : 1903 - 1930

Episode 12 : L'homme le plus riche du monde

Le douzième et ultime épisode de La jeunesse de Picsou a été publié pour la première fois en France dans Picsou Magazine 289.

Le dernier épisode se déroule 17 ans après la fin de l'épisode précédent. Balthazar Picsou rencontre ses plus proches parents Donald Duck et ses neveux : Riri, Fifi et Loulou. C'est à partir de là, qu'il va redécouvrir l'amour et le sens de la famille, il amorce alors tout document sa redemption. Une constante qui sera par la suite toujours suivie par Don Rosa dans ses oeuvres ultérieures. A plusieurs reprises, Don Rosa fait ici allusion aux retours aux valeurs initiales de Balthazar. Devenu aigri, seul et oublié de tous, cette histoire fait suite à la bande dessinée réalisée par Carl Barks, où dans un geste de solitude évidente, Picsou contacte son neveu Donald afin d'estimer si ce dernier a un quelconque intérêt.

Malheureusement pour lui, Donald ne viendra pas seul. Ayant récupéré les enfants de sa soeur Della, Riri, Fifi et Loulou, dont il a apparamment désormais la garde exclusive (personne n'a jamais dévoilé les véritables raisons qui ont conduit Della a ne pas reprendre ses enfants), c'est donc une petite famille qui débarque chez Onc'Picsou. Là où Donald ne croit en aucune manière à la brillante ascension de son oncle, démontrant par la même l'image négative qui a toujours collé à Picsou, c'est surtout au contact de ses jeunes neveux que Picsou va redécouvrir ce qu'il était enfant, alors qu'il essayait de s'enrichir et faire honneur à sa famille. Indisctutablement, ces trois garnements vont faire renaître leur Grand Oncle de ses cendres, et le forcer à reprendre une brillante carrière.

Cet épisode ne se veut cependant pas une conclusion de la vie de Picsou, bien au contraire. Elle n'est que le point de départ de la nouvelle vie de ce dernier. Il faut cependant savoir que Don Rosa a toujours admiré et défendu les oeuvres de Carl Barks (le créateur du personnage), aussi, cet ultime épisode de la saga de La jeunesse de Picsou se situe chonologiquement avant toutes les aventures dessinées par Carl Barks, ainsi que les propres histoires de Don Rosa.

Don Rosa considèrera d'ailleurs toujours que Picsou n'a jamais vécu dans le monde moderne, après 1947, il aurait encore vécu presque 20 autres longues années, jusqu'à son décès en 1967, à l'âge symbolique de 100 ans entourés d'une famille certes malheureuse, mais parfaitement unie. Le jeune Picsou a donc brillament vécu une longue expérience, est était un homme riche dans tous les sens du terme à la fin de sa vie. Merci Don Rosa.

Période de la vie de Picsou : 1947

Epilogue : Une lettre de la maison

En 2004, Don Rosa met enfin un terme à sa longue saga, offrant, dans une histoire inédite et non originellement intégrée à La jeunesse de Picsou, une véritabe conclusion à la vie de Picsou. Parue pour la première fois en France dans Picsou Magazine 393, cette dernière aventure, intitulée Une lettre de la maison, met notre héros face à son passé et la remise en cause de ses choix au cours de sa vie. Il retourne en effet dans son château ancestral, et une fois encore, une nouvelle étape, et la dernière, sera franchie dans ce lieu. Don Rosa apporte ainsi toute crédibilité au personnage, lui assurant définitivement une humanité et une facette touchante à l'un des canards les plus acariatres du monde.

La rédeption du personnage, déjà amorcée dès le douzième épisode de la saga, prend ici toute sa dimention. Picsou se confie enfin, s'ouvre à sa famille, se réconcilie avec son passé, et avoue finalement que sa vie a changé grâce au soutient de ses neuveux. Bien que l'histoire soit effectivement une digne conclusion à La jeunesse de Picsou, pleine de sentiments, l'histoire ne dénature en rien les diverses aventures signées Don Rosa. S'intégrant parfaitement dans toutes les autres oeuvres de Don Rosa, le scénario nous entraine cette fois au coeur d'une intrigue autour des templiers, pour finalement découvrir que depuis toujours, Picsou aurait pu être riche. Tous les amoureux de La jeunesse de Picsou se doivent de lire cette magnifique conclusion, et de découvrir le contenu de cette précieuse lettre.

ans cette conclusion, on comprend enfin pourquoi Picsou a toujours été seul, et en partie, comprendre pourquoi il n'a jamais pu faire sa vie avec Goldie.

Période de la vie de Picsou : 1955 (approximativement, 25 ans après le 11e épisode)

Episode 0 : Canard, centimes et destinée

L'épisode 0 de La jeunesse de Picsou a été publié pour la première fois en France dans Picsou Magazine 292. Il est de tradition dans quasiment tous les comics américains de rédiger une genèse ou une préquelle d'une histoire ou d'une saga. Il est généralement intitulé "Origine" ou tout simplement 0 (Zéro). Don Rosa détourne de façon magistrale cette tradition en réalisant à la fois une "suite", mais également une histoire se déroulant pendant le premier épisode. Incitant sans relâche le lecteur à relire constamment toute l'oeuvre en boucle.

Quasiment toutes les figures importantes de l'univers de Donaldville ont été évoqués, montrés, ou ont participés à la saga. Seule une célèbre sorcière n'était pas encore apparue dans la saga. Le problème étant que leur recontre a déjà été dévoilé par Carl Barks au cours d'une histoire. Il était donc probalement nécessaire à Don Rosa de réaliser une histoire totalement inédite, replongeant notre Miss Tick adoré dans les origines de la saga.

C'est d'ailleurs un pari gagné. Très habilement écrite, cette aventure nous fait redécouvrir l'origine véritable de la première pièce de Picsou. Celle-ci lui ayant été indirectement remise par Howard Flairsou, celui-là même qui l'instruira quelques années plus tard et lui donnera le goût du travail et de l'aventure. Don Rosa conclue d'ailleurs cette histoire par un rebondissement loufoque incontestable, mettant une nouvelle fois la pauvre Miss Tick devant un nouvel échec.

Il est à noter que depuis la publication de "Une lettre de la maison" (voir plus bas), il faut désormais considérer que cet épisode 0 se situe désormais après cette histoire, et non plus après l'épisode 12. Les nombreuses allusions au premier épisode de la saga dans "Une lettre de la maison" rendant la lecture de l'oeuvre plus logique dans ce sens là.

Période de la vie de Picsou : 1877 et probablement après 1955 (par rapport à "Une lettre de la maison")

Intégrale 15 épisodes (1998)

Cette toute première édition eu le même effet qu'une bombe dans la communauté des fans. Un tirage relativement moyen, et très peu d'élus ont pu se le procurer. Cette édition, encore aujourd'hui inégalée malgré les éditions suivantes (2004 & 2005), contient les 12 épisodes originaux plus 3 aventures inédites. Car devant le talent de l'artiste et le succès planétaire de La jeunesse de Picsou, Keno s'est attelé à la réalisation de trois épisodes complémentaires. Il s'agit de l'épisode 6 bis, où Picsou explore une ville du far west, de l'épisode 8 bis où Keno Don Rosa s'attarde sur la relation entre Picsou et Goldie et enfin l'épisode 0, qui retrace de façon fort originale les origines de Picsou avec une Miss Tick géniale. Cette édition comporte également des "corrections" de traduction (nettement visibles) ainsi qu'une planche inédite non publiée par le magazine à l'époque dans l'épisode 3.

Réédition 2002 dans Picsou Magazine

La jeunesse de Picsou a été réédité pour la deuxième fois en France dans Picsou Magazine à partir du numéro 361, au rythme d'un épisode tous les deux mois, jusqu'au numéro 372. Les épisodes Bis ne seront pas inclus dans cette édition, sans raison apparente, cependant, le n°0 sera lui publié avec le n°1. Il s'agit d'une édition entièrement recoloriée, et parfois retraduite. Une qualité bien moins agréable, et très en dessous de la première édition.

Intégrale 12 épisodes (2004)

Durant l'été 2004, tous ceux qui avait loupé la première édition, et pour peu qu'ils ai été au courant, un nouveau hors-série est paru dans les bureaux de presse. Malheureusement, cette édition plus que décriée par les fans ne comportaient que les 12 épisodes originaux. Les 3 épisodes bonus de l'édition de 1998 avaient mystérieusement été retirés. Ce hors-série est gâché par une colorisation désastreuse à des années lumières de l'édition 1998. La colorisation des planches a été entièrement refaite, et le travail est poussif, non inventif. On dirait qu'elle a été réalisée à la va-vite, à des années lumières de la première édition aux détails soignés (et aux nombreuses erreurs entre les épisodes comme la couleur des cheveux des soeurs de Picsou).

Intégrale épisodes Bis (2005)

La mystérieuse absence des épisodes inédits sur l'édition 2004 trouve une explication durant l'été 2005. Picsou Magazine offre enfin les 3 épisodes inédits, accompagnés de 7 autres oeuvres de Keno Don Rosa, offrant une nouvelle vision de la vie du jeune Balthazar Picsou. Malheureusement, cette édition ne contient que 2 malheureux épisodes de la jeunesse inédits, puisque les autres histoires ont été publiés en 1998 et les autres n'ont rien à voir avec La jeunesse de Picsou (quelques flash-back, et des histoires classiques). La colorisation des épisodes déjà publiés a été également refaite (catastrophique) et retraduit (encore !). Finalement, seuls les épisodes 3bis et 10bis sortent du lot par une colorisation fidèle à l'édition 1998. Une bien maigre consolation.

Intégrale Don Rosa Glénat (2012)

Depuis le 5 décembre 2012, Glénat a décidé de surfer sur le gros succès de son intégrale consacrée à Carl Barks pour en faire de même avec une intégrale de Don Rosa. En toute logique, les deux premiers volumes (sur les sept prévus) sont consacrés à La jeunesse de Picsou. Même si cette édition a été validée par Don Rosa lui-même, force est de constater que cette nouvelle édition de la fabuleuse saga pêche sur de nombreux points. D'abord son tarif est franchement excessif et injustifié au vu du format comic souple adopté par cette intégrale. Si le format se marie à merveille aux BD de Carl Barks, dont l'univers est très dépouillé, la réduction excessive des cases rend le travail de Don Rosa inesthétique et incongru. Sachant de plus que La jeunesse de Picsou a subit une altération au niveau des couleurs et connait une nouvelle traduction hasardeuse, je ne puis que rester insatisfait de cette version Glénat, loin de l'idéal que j'imaginerai pour la saga. Heureusement Glénat se rattrape un peu du côté de la qualité du papier utilisé, et pour les annecdotes écrites par Don Rosa. Un mal pour un bien en fin de compte.

A quand une édition ultime ?

Il est évident que le fan que je suis n'est pas du tout satisfait du résultat malgré l'ensemble des éditions déjà publiées. Mes espoirs de voir une édition ultime rendant vraiment honneur au fabuleux travail de Don Rosa sur La jeunesse de Picsou s'amenuise donc d'année en année. Et pourtant, je rêve encore et toujours de voir une édition ultime présentant chaque épisode dans l'ordre chronologique des évènements vécus par ce dernier. Ce serait vraiment fabuleux de feuilleter cette édition Ultime en commençant par l'épisode 1 et en terminant par le 0, comprenant bien évidemment tous les bis et ter. Je pourrais ainsi le lire et le relire à l'infini !

Edition 1998

Edition 2004

Edition 2005

24 juin 2008 (+ compléments ajoutés en 2012) par Olikos

Pour aller plus loin : site à découvrir