Kingdom Hearts Coded / Re:Coded : Quelques informations

Kingdom Hearts Re:Coded est sorti le 11 janvier 2011 en Amérique du Nord et le 14 janvier 2011 en Europe. Bien qu'il s'agisse d'une exclusivité pour la Nintendo DS, il s'agit en fait du remake du jeu pour mobile Kingdom Hearts Coded sorti uniquement au Japon le 19 novembre 2008.

Jusqu'à l'annonce de Kingdom Hearts - Dream Drop Distance, c'était le seul et unique jeu dont l'action se déroulait après Kingdom Hearts II.

Résumé

Le scénario de Kingdom Hearts Re:Coded se situe chronologiquement après Kingdom Hearts II. Le Roi Mickey, de retour chez lui, découvre que le carnet de route de Jiminy Cricket a été totalement effacée, seule une phrase énigmatique y subsiste. Mickey décide donc d'envoyer un Sora virtuel directement dans le livre afin de comprendre ce mystère.

Analyse de l'oeuvre

Kingdom Hearts Re:Coded est l'adaptation sur Nintendo DS, on peut même dire conversion, de Kingdom Hearts Coded, titre à l'origine disponible sur téléphone mobile au Japon uniquement. Cet épisode est à ce jour le premier (et toujours actuellement seul, en attendant le futur Dream Drop Distance) jeu de la série qui se situe chronologiquement après les évènements survenus dans Kingdom Hearts II. Toutefois, l'intégralité de son histoire est principalement basée sur les évènements survenus durant Chain of Memories et 358/2 Days. De fait, Kingdom Hearts Re:Coded est un titre très difficile à cerner lorsque l'on a jamais pu mettre la main sur tous les épisodes de cette longue saga devenue, au fil du temps, de plus en plus compliquée.

Il est donc indispensable de remettre Kingdom Hearts Re:Coded dans son contexte en expliquant brièvement ce qui s'est déroulé dans le passé de la saga. Pour ceux qui s'en souviennent, à la fin du tout premier Kingdom Hearts, Sora, Donald et Dingo ont été séparés de leurs amis Riku et Mickey. Ces derniers sont en effet volontairement restés piégés du côté du monde des ténèbres afin de fermer définitivement la porte aux sans-coeurs. Le trio se lance donc au tout début de Chain of Memories à la recherche de leurs amis disparus. Sur le chemin, une ombre mystérieuse les attire vers une bâtisse énigmatique : le Manoir Oblivion. Si au début, ils pensent que cette ombre est bienveillante en leur montrant le chemin à parcourir pour retrouver Mickey et Riku, il n'en est finalement rien du tout. C'est une sombre machination montée de toute pièce par l'énigmatique Organisation XIII. Le Manoir Oblivion est en effet conçu de manière à ce que Sora, Donald et Dingo sacrifient peu à peu une partie de leur mémoire au fur et à mesure où ils grimpent les étages. L'Organisation XIII profite donc de ce vide qui s'agrandit dans leur esprit pour leur implémenter de faux souvenirs, à l'aide d'un otage de choix : Naminé. Cette dernière est un simili inachevé forgé à partir des coeurs de Kairi et de Sora à la fin de Kingdom Hearts premier du nom. Naminé fut à ce moment précis capturée par l'Organisation XIII afin de servir leurs plans.

Alors que Sora arrive quasiment en haut du Manoir Oblivion, il a désormais tout oublié de son passé, ses amis et même le but ultime de sa quête. C'est finalement sur l'intervention salutaire de Riku, Mickey mais également de Naminé - qui finit par se révolter contre l'Organisation XIII -, que toute la vérité éclate. Pour se faire pardonner, Naminé propose donc à Sora, Donald et Dingo de les plonger dans un long sommeil réparateur, dans lequel ils vont peu à peu recouvrer l'intégralité de leurs souvenirs. Juste avant de s'endormir, Sora lui fait également une promesse qu'il ne tiendra finalement pas dans Kingdom Hearts II. Naminé ayant volontairement omis de lui dire que plus il se souviendra de son passé, moins il se souviendra d'elle. A la fin de Kingdom Hearts II, tout le monde a donc oublié qui était Naminé. Mickey, Donald, et Dingo retournent donc chez eux, afin d'avoir un repos bien mérité. Mais c'est alors que surgit Jiminy Cricket qui annonce au Roi Mickey que son carnet de route a été entièrement effacé, à l'exception d'une troublante ligne. C'est sur cette promesse oubliée et sur cette ligne de texte mystérieuse que Kingdom Hearts Re:Coded démarre son histoire.

Malheureusement, si la promesse sur le papier semble tenir la route, la réalité est nettement tout autre une fois le jeu commencé. Contrairement à 358/2 Days notamment, dont l'action était relativement lente, mais la progression de l'histoire de plus en plus intense, Kingdom Hearts Re:Coded n'est au final qu'un énorme prétexte à revenir sur des évènements passés tout en distillant au compte goûte des informations cruciales sur Birth by Sleep d'abord et surtout sur le prochain Dream Drop Distance. Toute la fine équipe est en effet projeté dans un monde virtuel, bourré de bugs en tout genre, qu'un fac-similé de Sora (ce n'est en effet pas le vrai mais une copie numérique de lui) doit passer son temps à dégommer. Kingdom Hearts Re:Coded est en effet la parfaite antithèse de 358/2 Days. Là où ce dernier avait une action parfois mollassonne mais un scénario de qualité, l'autre multiplie les actions non stop parfois démesurée au profit d'une trame narrative poussive qui n'avance pas d'un iota du début à la fin. Et avouons que courir après des cubes indigestes comme ennemi, on ne fait pas du tout dans l'originalité et cela se révèle tout aussi pesant que lassant sur la durée, surtout dans ses systématiques et tous identiques donjons virtuels.

Pour autant on reste quand même captivé par le titre, même si la répétitivité est de mise, car le jeu sort régulièrement des chantiers battus en proposant par exemple un gameplay ou des défis spécifiques dans chaque monde traversé (malheureusement tous repris des premiers jeux). Et il propose certainement aussi une encore meilleure jouabilité sur Nintendo DS qu'on croyait pourtant déjà excellente dans 358/2 Days. Les diverses possibilités d'évolution du Sora virtuel sont vraiment intéressantes et très intuitives, via une sorte de console où l'on doit effectuer divers branchements et raccords et ainsi gagner en expérience. En fin de compte, Kingdom Hearts Re:Coded s'adresse surtout à ceux qui veulent avant tout un jeu défoulant sans forcément rentrer dans une intrigue alambiquée que beaucoup peuvent trouver indigeste, particulièrement s'ils n'ont jamais touché à aucun épisode précédent de la saga.

Le fan pur et dur de la saga, particulièrement passionné par l'intrigue très bien ficelé et complexe de Kingdom Hearts sera par contre extrêmement déçu par ce titre. Non seulement nous devons traverser des mondes archi-connus que l'on a déjà parcourus à maintes reprises à en avoir la nausée, qu'en plus l'intrigue générale n'apporte absolument rien du tout à la saga. Elle fait même pire, car elle ne fait qu'apporter qu'exactement les mêmes questions déjà soulevées, certes en filigramme, dans Kingdom Hearts II, Re:Chain of Memories, 358/2 Days et Birth by Sleep. Bref, Kingdom Hearts Re:Coded est incontestablement le premier titre qui déçoit au niveau de son scénario. Kingdom Hearts Re:Coded ne fait même pas le moindre lien évident entre tous les jeux et le futur Dream Drop Distance. A contrario, il offre une expérience de jeu totalement nouvelle et un peu moins répétitive sur Nintendo DS face à son prédécesseur 358/2 Days. En soit, c'est donc un jeu totalement dispensable, même si sa réalisation est de haute volée, particulièrement si vous n'avez pas pu toucher à Re:Chain of Memories dont l'intégralité de l'intrigue est lié, surtout que ce titre n'a jamais franchi les frontières européennes. Espérons que Dream Drop Distance répondra enfin à nos innombrables questions, surtout que cela fait déjà sept ans que nous n'avons pas eu un vrai titre de la série depuis Kingdom Hearts II.

9 mars 2012 par Olikos