Kingdom Hearts Chain of Memories / Re:Chain of Memories : Quelques informations

Kingdom Hearts : Chain of Memories est un jeu exclusif à la Game Boy Advance de Nintendo. Il est paru en France le 6 mai 2005 dans une version intégralement traduite dans notre langue.

Kingdom Hearts Re:Chain of Memories est un remontage exclusif à la Playstation 2 entièrement remodélisé et à la jouabilité entièrement revue. Il n'a jamais franchi le territoire Européen à ce jour. Toutefois, ce titre existe au Japon depuis 2007 ainsi qu'aux Etats-Unis depuis décembre 2008.

Résumé

Alors que le Roi Mickey et Riku sont restés du côté du monde obscur pour fermer la porte des ténèbres, Sora, Donald et Dingo se lancent sur leurs traces ainsi qu'à la recherche de la porte de la lumière. Mais en chemin, une mystérieuse ombre les conduit au Manoir Oblivion. A l'intérieur, le groupe fait la connaissance de la mystérieuse Organisation XIII. Plus ils avancent dans le château, plus les souvenirs de Sora s'effacent. Mais au dernier étage se trouve une personne qui est chère à son coeur.

Analyse de l'oeuvre

Kingdom Hearts Chain of Memories est un cas vraiment particulier de la franchise. Ce dernier fut conçu à l'origine exclusivement pour la Game Boy Advance. En effet, après une décennie où Nintendo ne voulait plus entendre parler de Square-Enix du fait de sa "trahison" envers Sony pour la saga Final Fantasy depuis le septième volet, les deux groupes se sont finalement rapprochés de nouveau. Fort de l'incroyable succès populaire de Kingdom Hearts sur Playstation 2, alors que ce dernier souffrait d'un énorme défaut de jouabilité et d'une adaptation PAL européenne catastrophique (contrairement au doublage qui est exceptionnel de qualité), Square-Enix a conçu Chain of Memories. A l'origine simple jeu dérivé, ce titre fait finalement parfaitement le lien entre Kingdom Hearts et Kingdom Hearts II. Ne pas jouer à cet épisode n'est pas préjudiciable puisque un résumé est assez bien expliqué dans Kingdom Hearts II, toutefois, vous passerez aux travers d'une grande partie du scénario. Nombre de questions de ce jeu trouvent en effet leur réponse dans Kingdom Hearts II.

Du fait d'une jouabilité complètement différente de la Playstation 2, et au regard du nombre très restreint de boutons, Square-Enix a fait le pari audacieux de remanier entièrement la façon de jouer sur la Game Boy Advance. Oubliant toute notion d'action aventure, le système de jeu repose alors sur une combinaison de cartes à jouer. Extrêmement déroutante en début de partie, on adopte rapidement cette maniabilité particulière qui se révèle particulièrement redoutable. Chacune des cartes à collectionner correspond à une action bien précise : attaque, magie, invocation ou régénération. Regroupés dans un deck (tout comme un vrai jeu de rôle stratégique à base de cartes à jouer), vous finirez assez vite à organiser ces cartes avant tout combat contre les redoutables boss de chaque niveau. Car plus votre héros montera en expérience, plus celui-ci sera capable de sortir des combos dévastateurs en combinant trois cartes. Ces combinaisons sont d'ailleurs innombrables, et il est évident que vous passerez beaucoup de temps à organiser votre deck tout au long de l'aventure. Les sans-coeurs que vous devrez affronter étant bien évidemment plus ou moins sensibles à divers types de cartes à jouer, il faudra sans cesse modifier la disposition de ses cartes. Un aspect stratégique que l'on ne retrouve absolument pas sur les deux volets de la Playstation 2. Qu'importe, le résultat est sensationel sur Game Boy Advance.

Autre modification importante, le déroulement de chaque zone de jeu est au début troublante. Le joueur doit progresser de pièce en pièce à partir de cartes à jouer récupérées à la fin des matchs. Chaque nouvelle zone exige ainsi un certain type de carte et une certaine valeur. Ma carte préférée reste évidemment la très rare carte « Joker » dont la particularité est d'ouvrir absolument toutes les zones quelle que soit les conditions mais ayant la fâcheuse tendance à ouvrir des endroits très difficiles à traverser ! Etant donné que Chain of Memories se déroule après le premier volet sur Playstation 2, et que chaque zone est conçue à partir de la mémoire de Sora, vous revisiterez tous les mondes Disney déjà connus (A l'exception d'un seul, qui fait le lien avec Kingdom Hearts II). Le principe du jeu ne varie toutefois jamais dans chaque zone. Bien que la progression peut sembler monotone et peu variée, la richesse scénaristique du titre vous poussera continuellement à avancer et à mieux comprendre. Qui est donc cette mystérieuse jeune fille qui ressurgit du passé de Sora ? Que sont devenus Riku et le Roi Mickey ? Quel est donc le but de l'Organisation XIII ? Des réponses qui sont progressivement dévoilées dans la trilogie.

Touchons à présent un mot sur le somptueux remake disponible désormais sur Playstation 2. Bien que ne bénéficiant d'absolument aucune cinématique, Re:Chain of Memories réutilise le moteur du jeu de Kingdom Hearts II afin de donner une nouvelle dimension cinématographique au titre. Superbement remanié, sans pour autant renier son système de jeu si particulier, la nouvelle version éclipse complètement le volet Game Boy Advance. Le scénario du jeu est complètement métamorphosée par des séquences « in game » rehaussant le côté dramatique, par de subtils jeux de caméra et bien entendu un doublage d'excellente qualité. La version Playstation 2 du titre remet au goût du jour toutes les zones de jeu et offre de vrais parties de plaisir. C'est notamment le cas du monde des Rêves Bleu où vous aiderez Winnie à traverser de nombreux mini-jeux très amusant. Ce monde ayant d'ailleurs la bonne idée de complètement casser l'apparente monotonie du titre au bon moment. Globalement, le titre est à la fois le digne hériter du volet Game Boy Advance et le digne hériter de ses deux frères sur Playstation 2. Au final, il marie parfaitement tous les ingrédients et entérine définitivement Re:Chain of Memories comme le second volet d'une excellente trilogie.

Pour terminer évoquons le scénario du jeu, identique quelque soit la console possédée (avec toutefois quelques compléments bienvenus sur le volet Playstation 2). A la fin de Kingdom Hearts, Sora, Donald et Dingo refermaient la porte des ténèbres aidés par Riku et le Roi Mickey. Ses derniers se retrouvaient piégés dans le monde de l'ombre, mais purent toutefois leur dire qu'ils devaient à présent retrouver la porte de la lumière. Sur cette mince trame narrative, Chain of Memories construit très rapidement un solide scénario qui va rapidement apporter une foule de questions. Bien que décidés à parvenir à leur but, nos trois héros sont déroutés de leur quête par une mystérieuse ombre qui les conduit au manoir Oblivion. Sora doit alors monter de plus en plus haut. Malheureusement pour lui, plus il se rapproche du dernier étage, plus ses souvenirs s'effacent. Et plus ses derniers disparaissent, plus il se remémore des choses qu'il avait enfoui tout au fond de son coeur et qu'il avait jusqu'ici oublié. Tout en haut l'attend la lumière qui finira par le conduire vers la vérité.

A la différence des deux autres volets de la Playstation 2, vous ne devrez traverser chaque monde Disney qu'une seule et unique fois. Une très agréable idée en somme. Toutefois, une fois la partie terminée, vous pourrez recommencer l'aventure avec Riku dans le mode « Rebirth / Reverse ». Loin d'être une pâle copie inversée du mode principal, l'aventure de Riku se révèle un complément idéal, si ce n'est même une aventure indispensable ! Tandis que Zora monte toujours plus haut dans le manoir, Riku descend continuellement vers les abysses et l'obscurité qui emplit son coeur. Lui aussi doit affronter ses démons intérieurs pour pouvoir avancer et progresser. Une indispensable aventure pour mieux saisir son magnifique et troublant retour dans Kingdom Hearts II. Bien que l'aventure soit nettement plus courte qu'avec Sora (comptez un tiers du temps que vous avez consacré à Sora), la difficulté du mode Reverse est extrêmement élevée. On ne peut absolument rien modifier du deck de Riku, la stratégie de la partie en devient d'ailleurs plus compliquée et doit être adaptée à chaque nouvelle zone. Les cartes de combats varient en effet de temps à autre et il devient plus difficile de progresser à travers les niveaux. Chaque nouvelle pièce demande en effet des conditions de plus en plus drastiques. Mais une fois chaque obstacle traversé, dont la participation importante du Roi Mickey (il n'a jamais été aussi présent dans les deux autres volets), font que vous ne pourrez plus oublier Chain of Memories.

Chain of Memories et son digne successeur Re:Chain of Memories sont au final la pierre angulaire de la trilogie Kingdom Hearts. Indissociable des deux autres titres, bénéficiant d'une richesse narrative incroyable et d'une jouabilité performante, ce titre doit absolument faire partie de votre collection. Si vous avez la possibilité de vous procurer le jeu Playstation 2 en édition américaine (le titre n'ayant à ce jour jamais été localisé en français) n'hésitez absolument pas. Vous n'aurez en effet que peu de difficulté à comprendre les dialogues dont les doublages restent d'une grande qualité. En alternative, courrez vers la version Game Boy Advance qui elle existe intégralement en français. Il est certain que passer à côté du remake Playstation 2 est plus que désagréable, surtout depuis que la Nintendo DSi ne permet désormais plus de jouer à des cartouches Game Boy Advance. Croisons alors les doigts que Square Enix Europe se décide enfin à importer ce fabuleux remake chez nous.

Septembre 2009 par Olikos