Le chat Potté - Les trois diablos : Quelques informations

Les trois diablos est un court métrage de 12 minutes environ et constitue la suite directe de Le chat Potté. Il fut exploité directement en tant que bonus de l'édition vidéo française du long métrage, contrairement aux habitudes de Dreamworks qui réalise d'ordinaire des moyens métrages spécifiquement pour la télévision, tandis qu'aux Etats-Unis et au Québec, il a également fait l'objet d'une édition vidéo individuelle, légèrement injustifiée vu son faible contenu. Alors que son aîné brillait par sa franche originalité, Les trois diablos semble au premier abord être surtout un prétexte à une succession de scènes de plus en plus burlesques. De fait, ce court métrage semble beaucoup plus dans l'esprit à la saga Shrek qu'à celui du long métrage. Mais ce serait rester à la surface des choses, car Les trois diablos cache en son sein une brillante, et insoupçonnée, idée narrative !

Potté est désormais devenu un légendaire personnage qui n'a peur de rien du moment qu'on le paye suffisamment. Tout du moins, c'est ainsi que tout le monde le perçoit, réputation qu'il ne réfute donc pas vraiment. C'est ainsi qu'il se voit enrôlé de force par une princesse italienne légèrement fleur bleue qui le charge de retrouver une pierre précieuse dérobée par un certain chuchoteur. Le chuchoteur n'est ainsi pas du tout tiré d'un conte mais inspiré par le thriller Le chuchoteur écrit par l'auteur italien Donato Carrisi dont c'était son premier roman et qui rencontra un certains succès en 2011. Le chuchoteur dans Les trois diablos lui ressemble d'ailleurs beaucoup physiquement (quelques cheveux en plus). C'est sans doute là la plus grosse surprise de ce court métrage, dont la subtilité échappera aux profanes, qui permet de mieux comprendre comment trois mignons petits minets ont pu devenir de redoutables hors-la-loi !

Malgré tout, le spectateur non initié se laissera entraîner dans une aventure amusante sans réelle prise de tête, qui offre à Potté trois petits comparses qu'on aimerait retrouver un jour ou l'autre, pourquoi dans la future suite de Le chat Potté par exemple. Bref, un agréable court métrage qui prolonge naturellement la saga « shrekienne » sans jamais la dénaturer !

23 mai 2014 par Olikos