Le livre de la jungle - Le film : Quelques informations

Le livre de la jungle - Le film est sorti au cinéma le jour de Noël 1994 (25 décembre) au Québec, puis le 26 avril 1995 en France. Le film bénéficie d'une version française et d'une version québécoise.

Résumé

Mowgli a grandi. Il a maintenant vingt ans. Aidé de ses fidèles amis, Baloo et Bagheera, Mowgli devra non seulement affronter son ennemi Shere Khan mais aussi l'arrogant Capitaine Boone qui prétend épouser l'amour d'enfance de Mowgli.

Analyse de l'oeuvre

Le livre de la jungle - Le film peut raisonnablement être considéré comme la toute première adaptation Live Disney d'un de ses propres longs métrages d'animation. Je ne parlerai pas de remake à proprement parler, car l'histoire s'éloigne en effet considérablement du film d'animation de 1967. Le premier véritable remake Live n'arrivera que 3 ans plus tard avec 101 dalmatiens mettant en scène une désopilante Glenn Close. Cette version de l'histoire remet les compteurs à zéro, en modifiant complètement l'introduction de chacun des personnages et globalement l'intégralité du récit. Le livre de la jungle - Le film se base ainsi en grande partie sur la nouvelle L'Ankhus du roi, tiré du second volume de Le livre de la jungle écrit par Rudyard Kipling en 1894.

Le scénario du film pioche cependant de nombreux éléments aux autres nouvelles mettant en scène Mowgli, quitte parfois à les mélanger. L'introduction du film fait écho à la nouvelle Les frères de Mowgli où le jeune garçon est recueilli par une famille de loup. D'importantes libertés sont faites concernant le tigre Shere Khan dont le seul but est d'éloigner les humains de son territoire de chasse. A aucun moment celui-ci ne cherche à dévorer Mowgli. La première rencontre de Mowgli avec les hommes, et toute sa phase d'apprentissage, s'inspire elle de la nouvelle « Au tigre, au tigre ! ». Enfin, les scénaristes empruntent des éléments de cette nouvelle pour introduire le poignard richement orné (en lieu et place de l'ankus), mais également de la nouvelle La chasse de Kaa pour introduire le célèbre serpent, qui replace le Cobra Blanc original, comme le dangereux gardien du trésor gardé par les singes. Enfin, le scénario du film greffe des éléments ouvertement empruntés aux histoires de Edgar Rice Burroughs. De fait, Le livre de la jungle - Le film crée une certaine confusion auprès du spectateur qui ne sait plus vraiment s'il suit un film mettant en scène Mogwli ou bien Tarzan.

D'ailleurs, ce constat est d'autant plus grand lorsque ce même spectateur connaît sur le bout des doigts le long métrage animé Tarzan sorti en 1999. Je ne connaissais pas Le livre de la jungle - Le film jusqu'à ce que je décide de réaliser son analyse. J'avoue avoir été attristé de découvrir à quel point Tarzan plagiait à 80% l'intrigue de Le livre de la jungle - Le film. Tout y est identique, tout y est répliqué, que ce soit en terme de mise en scène ou de personnages que de séquences entières (notamment la longue séquence d'apprentissage de Mogwli honteusement reprise dans la séquence « Entre deux mondes » de Tarzan). J'avoue porter désormais un tout autre regard au long métrage de 1999. Ceci étant dit, et étant donné que Le livre de la jungle - Le film l'a précédé de plus de cinq ans, ce long métrage ne peut en aucun cas être désavantagé par cet état de fait postérieur.

A la réalisation, on découvre Stephen Sommers qui distille les prémices des films d'aventures exotiques et dépaysants qui le conduiront aux gros défouloirs que furent La momie en 1999 et sa suite en 2001. Il propose ainsi des scènes d'anthologie, qui ne sont au final gâchées que par des effets spéciaux un peu en toc, complètement dépassés aujourd'hui. Dans le rôle de Mogwli, Jason Scott Lee est réellement surprenant. Il parvient à trouver le ton juste entre l'enfant sauvage et le jeune adulte qui découvre la civilisation humaine. L'oeuvre de Rudyard Kipling étant plutôt à dominance fortement masculine, Lena Headey interprète le rôle inédit de Katherine Brydon. De fait, son personnage est sans équivoque l'équivalent de Jane Porter dans la jungle indienne, tout en semblant être le prototype de la future Evelyn Carnahan de La momie. On retrouve également Sam Neill (Colonel Brydon) jouant dans un registre complètement opposé à son plus célèbre rôle qu'était Alan Grant dans Jurassic Park, mais également le très amusant John Cleese dans le rôle du Docteur Plumford. Dans le camp adverse, on ne retiendra réellement que Cary Elwes qui joue le Capitaine Boone, le beau gosse un peu saligaud. Un type de rôle assez fréquent pour l'acteur, comme par exemple dans Twister tourné deux ans après.

Dans ce long spectacle de presque deux heures, Le livre de la jungle - Le film s'avère agréable d'un bout à l'autre. Seule la petite ménagerie fait quelque peu grise mine. Si l'on excepte l'orang-outan qui semble réellement prendre plaisir à « jouer à la comédie » pour le Roi Louis, le reste des animaux peinent réellement à convaincre. Je suppose qu'il est difficile de pouvoir dresser des animaux normalement sauvages, mais c'est surtout leur mise en scène qui rende le tout peu consistant. La fausse bagarre entre Mogwli et Baloo fait sourire, Mowgli entrainé par la queue de Bagherra fait rigoler, et le combat avec le Kaa en mousse fait hurler de rire ! Reconnaissons pour une fois qu'une assistance à la technologie numérique aurait été un vrai plus. Mais en 1994, encore aurait-il fallu que cela soit convainquant et que cela tienne sur la durée. Pas si sûr au final. De fait, Le livre de la jungle - Le film bénéficie d'un cachet pratiquement naturel (hormis quelques plans séquences) qui font honneur aux paysages et aux décors.

Si Le livre de la jungle - Le film a un peu de mal a démarrer, car un peu mollasson, reconnaissons qu'au fur et à mesure on se laisse embarquer dans ce voyage dans la jungle indienne aux côtés de Mowgli et Kitty, d'autant que le cadre oriental offre un vaste terrain de jeu propice à l'imagination. Ne souffrant au final que sur la peu convaincante utilisation des animaux sauvages, et par une bande originale totalement effacée sans aucune sonorité mémorable, Le livre de la jungle - Le film reste un rafraîchissant film d'aventures à découvrir sans attendre.

26 septembre 2014 par Olikos

Voxographie sélective

Version québécoise d'origine (1994)

Mowgli : Alain Zouvi 1

Katherine 'Kitty' Brydon : Isabelle Cyr 1

Tabaqui : Yvon Thiboutot 1

Dr. Julien Plumford : Daniel Roussel 1

Sgt. Harley : Yves Massicotte 1

Capt. William Boone : Daniel Picard 1

Lt. John Wilkins : Pierre Auger 1

Buldeo : Manuel Tadros 1

Col. Geoffrey Brydon : Vincent Davy 1

Version française d'origine (1995)

Mowgli : Philippe Vincent 2

Katherine 'Kitty' Brydon : Rafaële Moutier 2

Dr. Julien Plumford : Michel Prud'homme 2

Capt. William Boone : Frédéric Van Der Driessche 2

Col. Geoffrey Brydon : Daniel Béretta 2

Sources : 1Doublage.qc.ca, 2 Voxofilm