Les rois de la glisse 2 / Le roi du surf 2 : Quelques informations

Le roi du surf 2 est le 14e long métrage réalisé par Sony Pictures Animation. Il sort directement en vidéo au Québec le 17 janvier 2017 et reste actuellement inédit en France. Réalisé dix ans après le premier film, il résulte d'une collaboration avec la WWE, à l'initiative du projet. Le long métrage est disponible exclusivement en version française, dont le doublage est assuré par Dubbing Brother Belgique. Aucun comédien du premier film n'a été rappelé pour l'occasion.

Résumé

Cody Maverick a rangé sa planche, laissant la vedette à son meilleur ami Chicken Joe. Depuis, il a ouvert une école de surf avec son amie Lani, reconvertie elle-aussi en secouriste. Alors qu'une nouvelle émission de téléréalité est en cours de tournage, la troupe des Hang Five fait irruption sur la plage. Ils sont à la recherche d'un "spot" mystérieux où se trouveraient, selon la légende, les plus grandes vagues du monde...

Analyse de l'oeuvre

Il y a dix ans, le tout jeune studio Sony Pictures Animation sortait en salle Les rois de la glisse, un long métrage étrange et complètement à contre-courant de la concurrence. Ça, c'était pour ses qualités. Parce que pour le reste, l'idée de base avait été totalement massacrée par une mise en scène névrotique, le tout servi par un intrigue passablement indigeste. Quand fin 2015, Sony Pictures Animation annonçait la sortie d'une suite à un film que tout le monde avait oublié (sauf ses fans peut-être ?) , qui plus est directement en vidéo, ça m'a fait beaucoup rire tant je n'y ai pas cru. Sauf que c'était loin d'être une blague, bien au contraire. Non seulement Les rois de la glisse allait revivre de nouvelles aventures, mais tant qu'à faire sponsorisé par la World Wrestling Entertainment, Inc. (La quoi ? Ben oui, la WWE. Le catch quoi !), cette fois la chose devenait sérieuse ! A tous les coups, nous allions avoir droit à un vrai nanar en puissance sur les bras. Je laisse couler une année avant d'entendre à nouveau parler de Les rois de la glisse 2, car j'ai la curiosité de consulter parfois les sorties vidéo canadiennes dont pas mal de films d'animation ne parviennent pas toujours jusqu'à nous. Poussé par la plus pure curiosité, avec un soupçon de sadisme quand même, je finis par me procurer l'édition canadienne, puis à le découvrir. Vous me pardonnerez ce faux français mais, au final, ce fut moins pire que je ne l'aurais cru au départ ! Par contre, tenez-vous le pour dit, cette suite trahit à peu près toutes les références au surf qui étaient plus réalistes dans le premier film.

Les rois de la glisse 2 reprend plus ou moins directement après les évènements du premier volet. Cody a rangé sa planche pour ouvrir une école, tandis que Lani l'a troqué contre une panoplie de secouriste de plage. Seul Chicken Joe est finalement devenu une star internationale. Quelque temps plus tard, un journaliste est dépêché pour aller à sa rencontre (quel soulagement qu'il ne s'agisse plus de Nelson Montfort dans la version française !!) pour une nouvelle émission « Cool ou Hasbeen ». Au beau milieu de l'interview, les légendaires Hang Five - dont le nom est inspiré d'une vrai discipline qui consiste à surfer le plus longtemps possible au bout de la planche - s'invitent à la fête. Leur membre fondateur souhaite en effet se retirer, une place dans l'équipe va donc être sous peu vacante. Cody imagine immédiatement qu'il est le seul à pouvoir les rejoindre, il va alors tout faire pour le leur prouver. Une fois cette mise en bouche amorcée, Les rois de la glisse 2 va ensuite complètement partir en vrille en abandonnant le surf pour jouer totalement sur les codes du catch : entrée en scène théâtrale des sportifs, musique énergique, quête initiatique et histoire plus ou moins bidonnée.

Une chose est sûre, Les rois de la glisse 2 tranche radicalement avec son aîné, de près comme de loin car son histoire, relativement inexistante, n'est que prétexte à un gros défouloir visuel et auditif. Probablement parce qu'il s'agit d'une suite conçue directement pour la vidéo, Les rois de la glisse 2 laisse de côté deux de ses anciens doubleurs. Sur le trio vedette Shia LaBeouf (Cody), Zooey Deschanel (Lani) et Jon Heder (Chicken Joe), seul ce dernier reprend son rôle. Un choix sans aucun doute assumé par le scénariste Abdul Williams et le réalisateur Henry Yu qui préfèrent concentrer leur récit sur les cinq stars du catch que sont John Cena, Triple H, Mr. McMahon, The Undertake et Paige dont leurs personnages respectifs portent par ailleurs exactement les mêmes noms de scènes. On s'étonnera donc assez peu de les voir régulièrement soliloquer, face caméra, pour se présenter à tour de rôle durant le récit. A tel point que plus Les rois de la glisse 2 avance, plus on se fait la réflexion que le long métrage est une grande publicité déguisée à la WWE. Cependant, on compte tellement de plans absurdes (Ils prennent la pause en traversant l'océan sur le dos d'une balaine), de scènes invraisemblables (Un temple maudit que n'aurait par traversé Indiana Jones), voire mêmes de répliques sans queue ni tête (« Michelle, comme tu peux me faire ça ? »), qu'on se rend également compte que la bonne humeur règne et que les sportifs, comédiens et animateurs s'éclatent vraiment à faire n'importe quoi. Du coup, on se laisse aller à sourire devant autant de niaiserie !

A défaut de scénario intelligent, Les rois de la glisse 2 est une jolie réussite artistique pour une exclusivité vidéo, bien meilleure que Les rebelles de la forêt 4 pour faire une comparaison. Ce sont surtout les personnages qui tirent leur épingle du jeu, principalement parce que leur design est volontairement une caricature des comédiens qui les interprètent. On retrouve en eux les rôles que les catcheurs jouent sur le ring, mais à un niveau beaucoup plus exacerbé. Concernant les décors, le long métrage est un peu plus à la peine, puisqu'ils sont à peu près tous fixes. Hormis les effets d'eau et de poussière, aucune animation n'a été conçue pour faire vivre les arrières plan. Les rois de la glisse 2 fait heureusement preuve d'une assez grande variété d'environnement, puisqu'on traverse une plage, un océan, un désert, une oasis, un temple, une jungle, une zone volcanique et un récif. Du coup, la lassitude n'est pas de mise, d'autant plus que le film compte plusieurs longues scènes contemplatives, qui sont particulièrement énergiques, mêmes si elles n'apportent rien de particulier à l'ensemble. C'est aussi le cas de la bande originale composée par Toby Chu qui s'avère amusante sur l'instant, totalement hétéroclite sur la durée et, malheureusement, sans aucun titre marquant.

La rencontre de Sony Pictures Animation et la WWE, couplée à l'appui logistique de Rainmaker Studio, offre un Les rois de la glisse 2 qui reste dans l'ensemble plutôt correct. Par contre, si Les rois de la glisse premier du nom faisait clairement de l'oeil aux amoureux du surf, sa suite, au contraire, trahit son ancien public aux profits des seuls fans de catch. En reniant ouvertement tout le contenu et les propos tenus auparavant, les fans du premier opus ne lui pardonneront certainement pas cet affront. Au final, Les rois de la glisse 2 est un long métrage autonome qui ne trouvera grâce qu'aux yeux de ceux qui l'apprécie. Tous les autres peuvent sans remords aller voir ailleurs.

19 février 2017 par Olikos

Voxographie sélective

Doublage française d'origine (2017)

Avec les voix de : Maxime Van Santfoort 1 , Jean-Michel Vovk 1 , Martin Spinhayer 1 , Nicolas Matthys 1 , Fabian Finkels 1 , Claire Tefnin 1 , Robert Guilmard 1 , Sophie Frison 1