Ling et Tao - La légende des amoureux papillons : Quelques informations

Ling et Tao - La légende des amoureux papillons est un long métrage taïwanais sorti en salle en 2004. En France, il a été commercialisé directement en DVD le 14 novembre 2007, en version française exclusivement.

Résumé

Dans la Chine Impériale, Ling espère recevoir une éducation comme les garçons. Elle décide de se traverstir en homme afin de suivre les cours de la prestigieuse école de Hongshu. En chemin, elle rencontre Tao, un jeune élève courageux, qui devient rapidement son meilleur ami. Petit à petit, leur amitié se transforme, mais Ling ne peut lui révéler la vérité... Parviendront-ils tout de même à vivre le parfait amour ?

Analyse de l'oeuvre

Ne vous laissez pas abuser par la bande annonce française légèrement mensongère sur le contenu supposé du film Ling et Tao - La légende des amoureux papillons. A l'exception que cette légende chinoise est effectivement bien antérieure à l'histoire de Mulan porté en 1998 au cinéma par les Walt Disney Animation Studios, il n'est ici point question de prince et de princesse, ni de sombre machination destinée à séparer les deux amoureux. Tout au contraire, il s'agit de l'histoire tragique de deux amants, Liang Shanbo et Zhu Yingtai, qui perdent un temps considérable à se déclarer leur flamme suite à un quiproquo, jusqu'à ce que cela ne soit finalement plus possible. Il ne leur reste alors plus qu'une seule possibilité : être unis dans la mort. Je pense que je viens de plomber un peu l'ambiance en vous expliquant ceci dès l'introduction de mon analyse, mais il était important de savoir que la légende de ces amants papillons est bien plus proche de la tragédie de Roméo et Juliette que de Mulan, mais dont l'histoire est antérieure au roman de Shakespeare d'au moins dix siècles. A tel point d'ailleurs qu'en 2006 ce conte traditionnel oral chinois a été présenté au classement de l'UNESCO afin d'y être préservé.

Ling et Tao - La légende des amoureux papillons est dans les grandes lignes relativement fidèle à la légende des amants papillons. La jeune Ling souhaite s'instruire et être autorisée à faire des études. Problème, dans la Chine de la Dynastie Jin, seuls les garçons peuvent bénéficier d'une éducation, les filles devant rester à la maison afin d'apprendre à être de dociles épouses. Mais Ling est intelligente, elle parvient à convaincre son père de se travestir en homme afin de pouvoir aspirer à son désir d'apprendre. Le film diverge ensuite un peu en proposant une variante de sa rencontre avec Tao : elle le croise sur le chemin de leur future école. Ils décident donc de faire route ensemble. Durant les trois années qu'ils passent ensemble va d'abord naître une très forte amitié entre eux, puis Ling va peu à peu tomber amoureuse de Tao. Sauf que la réciproque n'est pas vrai, tout du moins Tao ne semble à aucun moment capable de deviner que son meilleur ami est en réalité une femme, alors que Ling fait discrètement tout son possible pour le lui faire deviner. Dans un effort désespéré, elle se montre même sous sa véritable apparence lors d'une représentation théâtrale. Tao n'a toujours pas compris qui elle était réellement tandis que cela aura mis la puce à l'oreille d'un autre homme. Lorsqu'il découvre enfin la vérité, Tao ne sait plus ce qu'il doit faire. Malheureusement, elle doit retourner en urgence auprès de ses parents. Le destin de Ling est dès lors totalement scellé. Et quand il se décide enfin à lui demander sa main, elle est déjà promise à un autre. En voulant s'opposer à ce mariage, Tao va en mourir.

La toile de fonds de Ling et Tao - La légende des amoureux papillons est ainsi profondément pessimiste et bouleversante. Elle aurait même pu être émotionnellement intense si elle n'était pas gâchée par une mise en scène poussive, une animation assez raide malgré l'apport de quelques décors animés par ordinateur et des choix narratifs hasardeux. Il faut vraiment attendre la seconde moitié du film pour vraiment commencer à s'immerger dans le récit qui a grand peine à démarrer. Car la première partie accumule des énormités qu'on ne penserait jamais pouvoir encore trouver dans un film d'animation des années 2000. Le long métrage s'ouvre sur une longue introduction poussive qu'un narrateur tente de rendre comique sans jamais y parvenir. Le film enchaîne sur un générique qui reprend purement et simplement le thème de Mulan, faisant faire un amalgame inutile entre les deux histoires. Ce n'est d'ailleurs pas le seul « emprunt » fait au film Disney, puisqu'on retrouve aussi le trio Yao, Ling et Chien Po à peine parodiés ! La première partie du film accumule ensuite des gags lourdingues qui rendent les scènes, supposément comiques, complètement ratées. La seconde moitié de Ling et Tao - La légende des amoureux papillons arrive heureusement à légèrement relever le niveau par une narration un peu mieux maîtrisée puisqu'elle se recentre vraiment sur la relation entre Ling et Tao. Par la suite, un triangle amoureux classique parvient également à apporter un peu de fraîcheur au récit puisqu'il contribue à nous faire croire que le dénouement sera forcément heureux. Jusqu'à ce que l'on se rende compte, dans une séquence très violente pour un film d'animation destiné au jeune public, que cela ne sera pas le cas.

Sans aucun doute considéré comme un long métrage mineur par les américains, Ling et Tao - La légende des amoureux papillons a subit les foudres de « l'occidentalisation » lorsqu'il a été commercialisé chez eux. Je doute d'ailleurs fortement que le film est légalement été adapté en version anglaise tant la qualité du film en DVD y est exécrable. Elle reprend en réalité un transfert VHS délavé, baveux et granuleux qui accentue d'autant plus la déjà peu glorieuse qualité visuelle du film. Non content de proposer une version visuellement épouvantable, la version occidentale s'offre aussi le luxe de remplacer toutes les chansons du film, y compris dans la version commercialisée en France. La première chanson, dans les deux langues, y est tout bonnement ignoble à écouter, par contre les autres s'en sortent avec les honneurs même si elles n'ont plus rien à voir avec les versions taïwanaises ! Plus grave, lorsque cela s'avère nécessaire, toute trace de musique d'ambiance est purement et simplement supprimée. En résulte des scènes de dialogues plates et franchement ennuyeuses. Bref, ce n'est pas glorieux à écouter.

Au final, Ling et Tao - La légende des amoureux papillons est un film qui dessine en toile de fond une histoire vraiment bouleversante. Malheureusement la maîtrise technique laissant à désirer, tout comme le choix d'en faire un film destiné aux jeunes enfants, cela rend difficile pour un adulte d'y trouver son compte. La poésie de quelques scènes sort du lot, quelques chansons apporte un réel plus, mais le résultat global ne laissera pas un souvenir impérissable du long métrage. Exception faite de son incontournable final où virevoltent deux papillons plein d'espoir !

07 août 2015 par Olikos