Joyeux Noël Madagascar / Joyeux Madagascar : Quelques informations

En 2005 Madagascar avait été un gros succès public, que je n'ai toujours pas compris. Pourtant, malgré la popularité de ses personnages, il faudra attendre 2009, c'est à dire bien après la sortie du second volet produit par Dreamworks, pour que Alex, Marty, Melman et Gloria aient enfin droit à leur propre aventure spécialement réalisée pour la télévision ! Durant l'intervalle, c'était ainsi le succulent quatuor de manchots qui avait été propulsés vedettes sur grand écran dans Les Pingouins dans Mission Noël. Spécialement réalisé à l'occasion de Noël 2009, telle une tradition pour ce type de production de Dreamworks, Joyeux Noël Madagascar se situe en réalité chronologiquement entre le premier et le second volet. Nos amis sont en effet encore piégés à Madagascar et tentent une évasion audacieuse à bord d'un ballon dirigeable. Mais le Roi Julian va compromettre leur départ en détruisant leur moyen de transport. Pour se justifier, il explique qu'une terrible menace vient du ciel chaque année à la même période. On comprendra assez vite de quoi il retourne, lorsqu'un traîneau tiré par des rennes va apparaître dans le ciel !

Joyeux Noël Madagascar est dirigé par David Soren, dont il s'agit de sa première contribution majeure à ce poste pour Dreamworks. Originairement issu du milieu des animateurs, son premier travail fut consacré à un jeu-vidéo édité en 1996 par Virgin Interactive, Toonstruck, dans lequel il réalisa la mise au net des séquences animées du jeu dans lequel apparaît l'acteur Christopher Lloyd. Il rentre ensuite en 2000 chez Dreamworks afin de travailler sur le storyboard de La route d'Eldorado. Il contribue à divers films, tout en s'essayant au doublage de petits rôles secondaires notamment dans Gang de requins. Pour une raison que j'ignore, c'est à lui qu'est alors confié la réalisation du premier moyen métrage télévisé dédié à la saga Madagascar. Sans doute s'agissait-il d'un essai par Dreamworks pour tester ses capacités en tant que réalisateur. Un essai vraissemblablement jugé concluant par le studio puisque David Soren se voit dès lors confier la réalisation de son premier long métrage, à savoir Turbo ! Il n'oubliera cependant pas Madagascar, puisqu'il réalisera en parallèle un second volet télévisé, cette fois dédié à la Saint Valentin, en 2012 : Madagascar en folie.

Dans cette aventure inédite, trois histoires interconnectées entre elles nous sont proposées. La première met en scène l'opposition entre le Père Noël et Julian. Tandis que le premier est désormais amnésique, il va complètement saborder la fête du Roi de Madagascar ! La seconde met à contribution l'opposition entre les Pole-Nordistes (les rennes) et les Pole-Sudistes (les manchots) saupoudrée d'un zeste de romance grâce à l'inimitable Soldat ! La dernière met Alex, Marty, Melman et Gloria face à un cas de conscience. Soit ils décident de voler le traîneau du Père Noël afin de rentrer directement chez eux sans attendre, soit ils décident de réaliser sa mission sans aucune possibilité de retour ! Cela fait beaucoup de chose à traiter en vingt minutes. Pourtant, le format réduit aux deux tiers par rapport au long métrage permet à Joyeux Noël Madagascar d'être une aventure joyeuse et drôle qui se savoure donc sans déplaisir. D'autant plus que techniquement, le moyen métrage est très soigné et habilement enrobé d'une bonne bande originale d'ambiance. Pour la version française, on retrouve également l'ensemble des comédiens habituels (La saga Madagascar ne bénéficie d'aucun comédien canadien).

Au final, Joyeux Noël Madagascar reste une aventure inédite amusante à connaître. Le seul regret à avoir, c'est son absence sur tout support vidéo en France, le moyen métrage n'ayant été actuellement diffusé qu'à la télévision, la première fois le 27 décembre 2009 précisément, contrairement au Québec où il est disponible en DVD. Heureusement, il revient systématiquement chaque année durant les fêtes de fin d'année !

27 décembre 2015 par Olikos