Le Noël de Mickey : Quelques informations

Le film est sorti, en décembre 1983. Il faisait d'ailleurs la première partie de la séance de Blanche-Neige et les sept nains qui était projeté à l'occasion de Noël cette année là.

Il est fort dommage que ce beau moyen métrage soit sacrifiés sur l'autel du succès. En effet, le film existe aujourd'hui en France en 5 versions différentes :
- La VF n°1 en 1.85:1 respecté paruau cinéma (1983) et disponible dans le DVD "Le Noël de Mickey" (2009)
- La VF n°1 en 1.37:1 uniquement en VHS (années 80)
- La VF n°2 en 1.37:1 uniquement en VHS (années 90)
- La VF n°2 en 1.85:1 restauré sur le DVD "Mickey les années couleurs vol.2" (2002)
- La VF n°3 en 1.37:1 retravaillée sur le DVD "Mickey la magie de Noël" (2004) 

Il s'agit d'un première apparition remarquable et remarquée de Balthazar Picsou au Cinéma, bien des années avant la série télévisée, puis le film qui l'on rendu mondialement célèbre. Le personnage était déjà apparu quelques rares fois, mais il s'agit véritablement de son premier grand rôle. Ce dernier lui va d'ailleurs comme un gant !

Ce film est un excellent représentant de la politique Disney de remplacer les voix vieillissantes de ces personnages. En effet, chacun des trois doublages proposent le talent de divers artistes qui prêtèrent leurs voix à Mickey, Dingo, Donald, Picsou ou Daisy avant d'être remerciés. Seule particularité, Roger Carel reste le seul à jouer Jiminy sur les trois versions. Mickey a quand à lui trois voix françaises différentes. Sur les deux premiers doublages, même si Philippe Dumat jouait déjà le rôle de Picsou, pour le second doublage, il réadapta sa voix pour mieux coller à celle qu'il avait donné à la série La bande à Picsou. La différence n'est cependant pas trop flagrante, car les lignes de dialogues sont quasiment inchangées, mais un oreille attentive fera aisément la différence.

En 2002, Disney a décidé de donner une nouvelle voix officielle à Picsou, ce qui est assez courant chez le groupe. Philippe Dumat fut d'ailleurs blessé que Disney France ne l'informe pas de cette décision. Pierre Baton reprend donc pour la première fois le personnage dans Mickey - La magie de Noël. Il figure désormais dans toutes les nouvelles sorties vidéos du personnage, dont Il était deux fois Noël.

Résumé

Le soir de Noël, Ebenezer Scrooge reçoit la visite du fantôme de son ancien associé, Jacob Marley qui tente de lui faire entendre raison : son comportement ne pourra jamais le rendre heureux. La nuit qui suit cet entretien, il reçoit la visite successive de trois fantômes incarnant les Noëls passés, présent et futurs. Chacun des trois fantômes lui fait prendre conscience qu'il ne trouvera la paix qu'en se consacrant aux autres.

Analyse de l'oeuvre

Le Noël de Mickey porte curieusement un curieux titre. En effet, on a longuement mis en avant qu'il s'agissait du retour triomphal de Mickey au cinéma, après 30 ans d'absence. Pourtant, Mickey n'y est finalement que secondaire, toute la saveur et l'intrigue repose exclusivement sur les épaules de l'acariâtre Picsou. Évidemment, Mickey reste l'élément essentiel du scénario, car toute cette aventure débute à cause (ou grâce, au choix) de Mickey.

Le Noël de Mickey reste toutefois un magnifique court métrage aux qualités graphiques et narratives irréprochables. Servit par une brochette de prestigieux personnages historiques de la firme aux grandes oreilles. Mickey évidemment, mais aussi Donald, Dingo, Daisy, Grand-Mère Donald, Riri, Fifi, Loulou, Gus, Horace, Clarabelle, Clara ou encore Pat Hibulaire sont donc réunis ici dans un projet de grande envergure. Apparaissent également de nombreux personnages issus de l'univers de la collection numérotée. Sans en dénaturer l'oeuvre, tout ce petit monde est harmonieusement utilisé dans ce conte.

Il s'agit sans aucun doute d'une oeuvre prestigieuse et majeure de l'univers Disney, offrant des rôles taillés sur mesure à chacun des personnages forts de Disney. Le Noël de Mickey est donc un magnifique conte à découvrir et à partager entre chaque génération. Dommage que son prestige est été aussi souvent sacrifié, par les retouches successives qui lui ont été faites en plus de 20 ans (aussi bien sur l'image qu'au niveau du son).

Version française 1983

Consulter sa fiche

Version française 1992

Consulter sa fiche

Version française 2002

Consulter sa fiche

01 février 2008 par Olikos