Bonkers, de star à agent - Série télévisée : Quelques informations

Bonkers, de star à agent n'a, en théorie, absolument rien à voir avec Roger Rabbit. Ils sont tous deux différents, ne vivent pas au même endroit, l'un est inspecteur de police, l'autre est un criminel recherché. Pourtant, la série est bel et bien inspiré du film. Les similitudes sont extrêmement nombreuses, à commencer par Bonkers lui même qui possède la même personnalité excentrique que Roger, et bien évidemment le détective Piquel, transfuge d'Eddy Vaillant. De plus, les enquêtes des deux inspecteurs les feront chercher des indices parmi la communauté des Toons.

Pourquoi Bonkers est-il donc né ? En fait, c'est assez évident. Qui veut la peau de Roger Rabbit confronte de nombreux personnages dont les droits d'utilisation sont détenus par plusieurs studios, il était donc impossible de créer une série autour de Roger, sans faire intervenir des personnages du film. Comme Disney détient les droits du scénario, il ne se plagie donc pas lui-même, et a simplement repris le concept pour l'adapter à Bonkers, de star à agent.

Analyse de l'oeuvre

La série principale a d'abord été précédé de 13 courts métrages autour de Bonkers en 1992. Étrangement, ces épisodes n'ont jamais été diffusés en France dans ce format, mais il seront tous repris et combinés à la série Bonkers, de star à agent. Mais c'est à partir de 1993 que la série naît dans son format le plus connu, et rejoint le Disney Club en 1994 sur TF1 en France. Elle totalise aujourd'hui 65 épisodes.

La série connaîtra un changement majeur, ce qui est assez peu courant dans un animé, le détective Lucky Piquel, pourtant l'un des personnages principaux, sera remplacé en fin de parcours par le sergent Miranda Wright. Malgré ce changement, la série conservera ce qui faisait son charme, car finalement tout repose sur les épaules de Bonkers.

Bien que Bonkers, de star à agent ai eu un certain succès, la série n'a jamais eu droit à une sortie VHS en France, même partielle. Quand à une hypothétique sortie DVD, vu le manque d'intérêt qu'a toujours porté Disney sur chacune de ces séries animés, il y a peu de chance de la découvrir un jour dans ce format.

2006 par Olikos