Shrek 4-D / Shrek 3D - L'aventure continue / Le fantôme de Lord Farquaad

Shrek 4-D est une attraction présente dans les parcs d'attraction Universal Studios, créée dans la foulée du succès de Shrek et inaugurée dans sa première version le 23 mai 2003 dans le parc d'Hollywood. Son principe repose, un peu à la manière de Chérie, j'ai rétréci le public des parcs Disneyland, sur une combinaison d'effets visuel, sonore et sensoriel de façon à immerger le spectateur directement dans l'action. Je ne ferai aucune analyse de l'attraction en elle-même, n'ayant jamais eu l'occasion de la « vivre ».

Shrek 3D - L'histoire continue est en soit un peu la même chose, puisqu'il reprend le moyen métrage dans son intégralité, mais uniquement dans une version anaglyphe offerte en tant que bonus de la réédition DVD de Shrek le 2 juin 2004 quelques jours avant la sortie en salle en France de Shrek 2. Je ne crois d'ailleurs pas que ce moyen métrage ai été inclus dans les rééditions Blu-ray 3D de la quadrilogie (corrigez-moi si je me trompe). Shrek 3D - L'histoire continue perd donc de fait beaucoup de son intérêt, car la technologie anaglyphe (qui nécessite des lunettes à deux couleurs rouge et bleu) est loin d'être aussi confortable que les technologies actives et passives des téléviseurs récents. Bref, concentrons-nous sur l'essentiel. A savoir le scénario, les effets 3D et la qualité générale.

L'histoire de Shrek 3D - L'histoire continue se situe dans l'immédiate continuité du premier film. Shrek et Fiona tentent en effet de trouver le chemin qui les conduit vers la destination de leur Lune de Miel. Mais le spectre de Lord Farquad, qui fait sa première et pourtant avant dernière réapparition dans la saga, ressurgit d'entre les morts et enlève la belle dans l'espoir qu'elle le rejoigne dans l'au-delà. Le reste du film n'est ensuite qu'un prétexte à une succession d'effets de jaillissement de toutes sortes. Bien entendu, ces jaillissements apparaissent souvent de manière inopportune, faisant obligatoirement sursauter le spectateur. Une énorme araignée par-ci, un doigt dans l'oeil par là, ou bien des boules de feu droit dans le visage, Shrek 3D - L'histoire continue fait donc son petit effet. Du moins la première fois, le moyen métrage perdant rapidement tout son intérêt par la suite.

Bonne surprise également concernant le doublage. Que ce soit en version originale (Mike Myers, Eddy Murphy, Cameron Diaz et John Lithgow d'un côté), ou en version français (Alain Chabat, Med Hondo, Barbara Tissier et Philippe Catoire de l'autre), ce sont donc les mêmes comédiens qui ont été rappelés dans les deux cas. Et le résultat est tout bonnement jubilatoire, notamment dans la version française qui frôle la pure improvisation, puisqu'ils apportent un réel plus à la fiction qui défile à cent à l'heure devant nos yeux mis à rude épreuve

Shrek 3D - L'histoire continue est donc en soit une agréable découverte, mais qui n'est qu'un avant goût mineur face à l'expérience Shrek 4-D qui doit être bien meilleure à vivre. Dommage aussi que ce moyen métrage n'existe qu'en version anaglyphe. On se consolera en sachant que le moyen métrage est disponible en 2D sous le titre de Le fantôme de Lord Farquaad dans la compilation DVD et Blu-ray américaine Shrek Thrilling Tales en version française.

21 mars 2014 par Olikos