Shrek Thrilling Tales : Quelques informations

Shrek Thrilling Tales est une compilation DVD et Blu-ray parue aux Etats-Unis le 28 août 2012, réunissant des courts métrages inspirés par la saga Shrek et le film Monstres contre Aliens, dont leurs thèmes sont basés sur Halloween. Cette compilation est actuellement inédite en France, cependant les deux éditions américaines comportent un doublage français pour l'ensemble des métrages. Celui-ci reprend d'ailleurs la plupart des comédiens traditionnels des personnages.

Cette compilation comprend, dans l'ordre, les courts et moyens métrages suivants : Zombi Shrek (Thriller Night), Shrek vert de peur (Scared Shrekless), Le cochon qui criait au loup-garou (The Pig Who Cried Werewolf), Les citrouilles mutantes venues de l'espace (Mutant Pumpkins from Outer Space), La nuit des carottes zombies (Night of the Living Carrots) et Le fantôme de Lord Farquaad (The ghost of Lord Farquaad)

Shrek vert de peur, Les citrouilles mutantes venues de l'espace et Le fantôme de Lord Farquaad ayant déjà fait l'objet d'une fiche dédiée, je vous propose de découvrir les autres sur cette page.

12 juin 2015 par Olikos

Zombi Shrek : Quelques informations

Derrière Zombi Shrek, on retrouve à nouveau Gary Trousdale (Le bossu de Notre-Dame, Joyeux Noël Shrek...) qui a dirigé ce court métrage spécialement conçu pour figurer en tant que bonus de l'édition vidéo américaine de Shrek vert de peur le 13 septembre 2011. Exception faite de quelques apparitions surprises sur des petits documentaires vidéos sur la page officielle Youtube de Dreamworks Animation SKG, il s'agit du dernier court métrage produit autour de la saga Shrek, et donc aussi de l'ultime apparition de l'ensemble des personnages de la saga Shrek réunis en même temps à l'écran.

Sorte d'hommage posthume à Michael Jackson, Zombi Shrek est avant toute chose un clip musical qui parodie le célèbre Thriller du chanteur disparu en 2009. Shrek, sa famille et ses deux acolytes ont été invités au cinéma pour revoir l'un des plus célèbres films musicaux de la Reine Lilian. Une projection qui s'avère tout bonnement insupportable pour Shrek qui quitte la salle précipitamment. Il trouve en effet que le propos de ce film ne correspond pas du tout à cette soirée d'Halloween. Son voeux finit pourtant par se réaliser, puisque peu à peu tout son entourage sont transforme en zombi.

Bien que le court métrage soit entièrement doublé en français (Alain Chabat ne reprend cependant pas le personnage de Shrek), la chanson est conservée dans sa culte version originale. A défaut de Michael Jackson, c'est principalement Dean Edwards, dans son habituel rôle de l'âne, qui effectue la quasi-totalité du numéro musical accompagné quelque fois par certains personnages. Le numéro musical reste donc une réussite, jusqu'à la reprise de la célèbre chorégraphie de Thriller parfaitement intégrée à l'esprit Shrek.

Le cochon qui criait au Loup Garou : Quelques informations

Le cochon qui criait au Loup Garou est un petit court métrage 3-D succulent, dirigé par Gary Trousdale qui fut distribué dans un premier temps exclusivement sur la plate-forme vidéo de la Nintendo 3DS le 4 octobre 2011 avant de rejoindre cette compilation un an plus tard, malheureusement exclusivement en version 2-D.

Ce court métrage s'inspire vraisemblablement du livre pour enfant Le cochon qui crie au loup illustré par Arnaud Quéré en 2006, lui-même inspiré de la fable de l'enfant qui criait trop souvent à tort au loup, jusqu'à ce que ce dernier fasse réellement son apparition et que plus personne ne le croit. Les trois petits cochons et le Grand Méchant Loup se prêtent donc dignement à cette adaptation survitaminée de la fable.

Alors qu'Heimlich est immobilisé dans un fauteuil roulant, il se met à espionner son nouveau voisin. Ce qu'il y découvre dépasse de loin ses prévisions les plus alarmantes. Ses deux frères, bien évidemment, ne croit pas une seule seconde à son récit et décident donc de s'introduire dans la maison du Grand Méchant Loup. En fin de compte, tout ne se déroulera pas forcément comme prévu.

Vous l'aurez compris, Le cochon qui criait au Loup Garou est donc aussi une succulente parodie du chef d'oeuvre Fenêtre sur cour d'Alfred Hitchcock. A savourer sans aucune modération, particulièrement en version française où l'on retrouve l'intégralité des voix habituelles de chacun des personnages.

La nuit des carottes zombies : Quelques informations

La nuit des carottes zombies est la suite directe de Les citrouilles mutantes venues de l'espace, produit deux ans auparavant, et qui fut diffusé en deux parties et lui aussi en exclusivité sur la plate-forme vidéo de la Nintendo 3DS les 13 et 17 octobre 2011. Ce court métrage n'a été proposé en vidéo qu'au travers de cette compilation exclusivement au format 2-D.

En écartant la légère incohérence scénaristique entre les deux épisodes spéciaux de Monstres contre Aliens (l'absence de Susan est totalement inexpliquée), La nuit des carottes zombies démarre précisément là où son prédécesseur se terminait. Après avoir anéanti toutes les citrouilles mutantes, la substance extra-terrestre a tout de même souillé un petit potager. Dans celui-ci, une carotte va prendre vie et commencer à semer la terreur dans la maison des parents de Susan.

Contrairement au court métrage précédent, La nuit des carottes zombies remet à l'honneur l'irrésistible B.O.B. comme c'était déjà le cas dans B.O.B. fait la bombe. Dépourvu de cerveau, il est en effet totalement immunisé contre ces carottes mutantes. Problème, B.O.B. déteste les carottes ! Sans doute à cause d'un évènement traumatisant de son enfance. Mais quand tout son entourage est transformé en zombi, il doit choisir entre se trouver de nouveaux amis ou bien sauver les anciens !