Mickey - Il était deux fois Noël : Quelques informations

C'est le 26 novembre 2004 qu'est sorti le film. Contrairement à d'ordinaire, les personnages historiques Disney possèdent cette fois un doublage québécois.

Résumé

Minnie et Daisy, amies pour la vie ? : Minnie et Daisy sont les meilleures amies du monde, mais aujourd’hui a lieu la compétition de patin à glace et elles vont tout faire pour accaparer l’attention du public. Avec l’aide des crocodiles et des hippopotames de Fantasia, les deux patineuses vont rivaliser de prouesses, jusqu’à mettre leur vie en danger…

Noël impossible : Riri, Fifi et Loulou, les trois neveux de Donald, ne cessent de faire mille et une bêtises. Mais en cette nuit de Noël, l’oncle Picsou leur apprend que seuls les enfants sages ont le droit de figurer sur la liste du Père Noël. Les trois garnements ont alors la possibilité de réparer leurs bêtises ou de s’inscrire frauduleusement sur la fameuse liste. Ils n’hésitent pas longtemps avant de prendre la route du pôle nord…

Le Noël de Max : Max, le fils de Dingo, est devenu grand et lors de ses études il s’est fait une petite amie. Pour Noël il décide de la présenter à son père. Malheureusement, celui-ci ne cesse d’accumuler les gaffes et de mettre son fils mal à l’aise…

Un joyeux Noël : Donald fait les courses de Noël et se sent de plus en plus fatigué par la foule et les incessants chants de Noël. En fait il n’aspire qu’à une chose : prendre un bon bol de chocolat chaud. Daisy parvient tout de même à l’entraîner avec ses neveux pour découvrir les nouvelles vitrines des grands magasins. C’est alors que Donald devient fou et se croit persécuté par les chants de Noël…

Le satané Noël de Mickey : Mickey termine les préparatifs de son arbre de Noël lorsque Plutôt déclenche une terrible réaction en chaîne qui détruit toutes les décorations. Furieux, Mickey renvoie Pluto dans sa niche et part acheter de nouvelles décorations. Choqué par la colère de Mickey, Pluto décide alors de partir de la maison et monte dans un train en partance pour le Pôle Nord…

Analyse de l'oeuvre

Mickey - Il était deux fois Noël vaut la peine d'être vu pour le premier passage à la trois dimension intégrale par les studios Disney. Il s'agit donc, bien avant Chicken Little, du premier film 3D de Disney. Nous y découvrons donc pour la première fois les figures emblématiques de Disney en 3 dimensions. Du moins dans un film. Car Mickey, Donald, Dingo et consorts ont déjà réalisés leur passage à la 3D il y a presque 10 ans sur les consoles de jeux du moment la Playstation ainsi que la Nintendo 64, avec un grand succès.

Du coup, il devient inévitable de comparer les traits des personnages du film avec leurs modèles d'il y a dix ans. Sans être décevant, Mickey - Il était deux fois Noël propose une nouvelle interprétation de leurs traits assez peu glorieuses, alors que les personnages n'avait rien perdus de leur superbe sur les consoles de jeux. Mickey, Donald et Dingo sortant à peu près bien du lot, les autres personnages ne s'en tire réellement pas bien. Balthazar Picsou est ainsi méconnaissable. Ses célèbres favoris se retrouvent métamorphosés en une coupe de cheveux (de plumes) très inhabituelle. Nous entendons également pour la première fois parler le personnage sans Philippe Dumat, que Pierre Baton réussit toutefois à remplacer brillamment. Riri, Fifi et Loulou, nettement moins crédibles également, retrouvent leur voix célèbre de La bande à Picsou (et non celle d'adolescent de la série "Couac en Vrac"). Enfin Max (le fils de Dingo) n'est pas une seule fois convainquant, même s'il garde lui aussi la même voix qui l'a rendu célèbre dans "La bande à Dingo". Il ne reste plus que Daisy, Minnie et Pluto à mi-chemin entre le réussi et le médiocre.

Cependant, Mickey - Il était deux fois Noël propose une magnifique interprétation globale dans l'intégralité des cinq courts métrages. Le film s'ouvre d'ailleurs sur un superbe morceau musical et chorégraphique où Minnie et Daisy offre une spectaculaire introduction. Superbement réalisé, ce premier conte reste une extraordinaire prouesse en 3D des deux héroïnes. On pardonne donc aux graphistes de ne pas avoir su réussir aussi bien le passage à la 3D des personnages dans un film par rapport à celle réussi dans les jeux vidéo. Le second compte qui se démarque nettement de la compilation n'est autre que Un joyeux Noel, où Donald offre une excellente prestation de ronchon pour souhaiter à tous un joyeux Noël. Les autres contes se laissant suivre sans trop de soucis.

Mickey - Il était deux fois Noël est donc un bon film a découvrir, particulièrement durant la période de Noël, où vous ne regretterez que la courte durée du film (à peine plus d'une heure). Si vous n'êtes pas un adepte des jeux vidéo cependant, le passage à la 3D de Mickey et ses amis reste globalement très convainquant. Étant donné qu'il s'agit de leurs premières apparitions en 3D dans un film, il reste donc une compilation indispensable à découvrir.

Edition française

Consulter sa fiche

Edition québécoise

Consulter sa fiche

Edition belge

Consulter sa fiche

22 décembre 2006 par Olikos